Succès de la première greffe de coeur de donneur en remplacement d'un coeur artificiel

Mis à jour le jeudi 4 octobre 2018
dans

PARIS, 1er août 2018 (APMnews) - La société française Carmat a annoncé mercredi dans un communiqué la première transplantation réussie d'un coeur de donneur chez un patient international ayant reçu, 8 mois auparavant, un coeur artificiel total.

Ce patient avait été implanté avec un coeur artificiel total en octobre 2017 dans le cadre de l'étude clinique PIVOT. Cet essai, à l'origine mené en France, a été internationalisé afin d'accélérer les inclusions, avec des implantations prévues au Kazakhstan, en République tchèque et au Danemark, rappelle-t-on.

L'objectif de Carmat, au travers de cet essai, est d'obtenir un marquage CE pour son coeur artificiel afin de pouvoir le commercialiser sur le marché européen pour les patients insuffisants cardiaques.
Dans son communiqué, Carmat indique que l'opération a été "réalisée avec succès" par l'équipe de Yuriy Pya, directeur général du National Research Center for Cardiac Surgery à Astana au Kazakhstan. Elle a consisté à explanter la bioprothèse Carmat puis à transplanter un greffon de coeur.

Le patient, qui souffrait d'insuffisance cardiaque terminale, "n'était initialement pas éligible à la transplantation cardiaque dû à son hypertension pulmonaire", mais "après 8 mois d'un excellent fonctionnement du coeur artificiel total Carmat", son état de santé s'était "considérablement amélioré", lui permettant de se "rétablir efficacement de son hypertension pulmonaire pour devenir éligible à une transplantation", qui a été réalisée en juin 2018, souligne la société.

Elle ajoute que l'objectif primaire de l'étude PIVOT a été "largement atteint" pour ce patient. Cet objectif est défini par une survie de 6 mois après l'implantation du coeur artificiel, ou d'un succès d'une transplantation cardiaque réalisée dans cette fenêtre de 6 mois, en remplacement du dispositif.

"Le patient se porte bien et nous attendons avec impatience de pouvoir continuer à contribuer au succès de l'étude clinique de cette nouvelle option thérapeutique prometteuse", a déclaré Yuriy Pya dans le communiqué de Carmat.
"L'excellent fonctionnement de la prothèse pendant 8 mois ainsi que l'amélioration considérable de l'état de santé du patient renforcent notre confiance dans le potentiel du coeur Carmat pour traiter efficacement l'insuffisance cardiaque terminale", a pour sa part déclaré le directeur général de Carmat, Stéphane Piat.

L'étude PIVOT avait été marquée par le décès, fin 2016, du premier patient inclus, rappelle-t-on. Il s'agissait alors du 5e patient mort après implantation d'un coeur artificiel Carmat, bien que la société ait alors déclaré que les analyses n'avaient pas montré d'implication de la prothèse dans le décès du patient.

Source : APM International

Dépêche précédente

Bénéfice d'un traitement antihypertenseur sur le déclin cognitif

Dépêche suivante

La cigarette électronique augmente le risque d'évènement thrombogène (étude expérimentale)

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire