Suivi à 10 ans après remplacement valvulaire aortique percutané (TAVI)

Publié le vendredi 24 mai 2019
dans
Paul Ohayon
Collège des Cardiologues en Formation

Paul Ohayon

Assistant au CHU de Rangueil, Toulouse
Membre du Collège des Cardiologues en Formation

 

Cardio-online et le CFF à EuroPCR

Dans cette étude, les patients survivants à 10 ans d’un traitement percutané par TAVI présentaient un taux faible de dégénérescence sévère de bioprothèse TAVI et un niveau de qualité de vie acceptable.

Contexte

L’évaluation de la durabilité à long terme des bioprothèses aortiques implantées par voie percutanée présente une importance majeure. Celle-ci est rendue nécessaire par l’extension récente des indications de TAVI à des patients à plus bas risque et plus longue espérance de vie, soutenue par les récents résultats favorables des études PARTNER 3 et EVOLUT Low Risk1,2.

Les données actuellement disponibles n’ont pas révélé de signal d’alerte sur la durabilité des bioprothèses TAVI avec un taux faible de dégénérescence entre 5 et 10 ans post-implantation3,4. Cependant aucune étude de suivi à 10 ans n’était à ce jour publiée.

Principe de l'étude

Tous les patients ayant bénéficié d’une procédure de TAVI au St. Paul’s Hospital (Vancouver) entre 2005 et 2009 ont été évalués. Il pouvait s’agir d’interventions sur valve native ou sur bioprothèse préexistante (valve in valve). Parmi ces patients, seuls les survivants à 10 ans de la procédure ont été inclus.

L’objectif de cette étude était d’évaluer d’une part le taux de réintervention et de dégénérescence de bioprothèse (définie selon les recommandations de l’EAPCI5) et d’autre part la qualité de vie des patients.

SVD

Résultats principaux

Entre 2005 et 2009, 287 patients ont été traités par TAVI et 19 patients (6.6%) étaient vivants à 10 ans de l’implantation. Il s’agissait d’une population à haut risque avec 42% de STS score > 8 % et un âge moyen au terme du suivi de 88.5 ans. Les bioprothèses utilisées étaient de type ballon-expansible (89.5 % d’Edwards Sapien et 10.5 % de Cribier Edwards). L’intervention était majoritairement réalisée par abord trans-fémoral (73.5 %) et sur valve aortique native (15.8 % de valve in valve).

Au terme d’un suivi de 9.8 ans, la fonction valvulaire était normale chez 76.4 % des patients (Figure 1). 3 patients (17.7 %) ont présenté une dégénérescence sévère de bioprothèse percutanée avec réintervention dans 2 cas. Le gradient moyen était stable à 14 mmHg (contre 13 mmHg en post-procédure, p = 0.62) et le taux de fuites modérées ou sévères était de 5 %.

En ce qui concerne la qualité de vie (Figure 2), 43.8 % des patients ne présentaient aucune limitation des activités de la vie courante (ADL 6/6) et 62.5 % se déplaçaient sans aide.

 

Mean gradient
transvalvular aortic regurgitation

 

Conclusion

Cette étude fournit des données rassurantes sur la durabilité à 10 ans des bioprothèses aortiques ballon-expansible ainsi que sur la qualité de vie des patients traités.

Toutefois, il s’agit d’un faible effectif de patients sélectionnés à 10 ans. L’incidence des dégénérescences survenue avant 10 ans n’était pas étudiée. D’autres registres multicentriques de plus grande ampleur sont en cours et devraient permettre de renforcer ces données sur la durabilité à long terme des bioprothèses implantées par voie percutanée.

Activities - mobility

 

Références

1. Mack MJ, et al. Transcatheter Aortic-Valve Replacement with a Balloon-Expandable Valve in Low-Risk Patients. N Engl J Med. 2019 May 2;380(18):1695-1705.

2. Popma JJ et al. Transcatheter Aortic-Valve Replacement with a Self-Expanding Valve in Low-Risk Patients. N Engl J Med. 2019 May 2;380(18):1706-1715.

3. Blackman DJ et al. Long-Term Durability of Transcatheter Aortic Valve Prostheses. J Am Coll Cardiol. 2019 Feb 12;73(5):537-545.

4. Søndergaard L et al. Durability of Transcatheter and Surgical Bioprosthetic Aortic Valves in Patients at Lower Surgical Risk. J Am Coll Cardiol. 2019 Feb 12;73(5):546-553.

5. Capodanno D et al, Standardized definitions of structural deterioration and valve failure in assessing long-term durability of transcatheter and surgical aortic bioprosthetic valves: a consensus statement from the European Association of Percutaneous Cardiovascular Interventions (EAPCI) endorsed by the European Society of Cardiology (ESC) and the European Association for Cardio-Thoracic Surgery (EACTS). Eur J Cardiothorac Surg. 2017 Sep 1;52(3):408-417.

 
La thématique Cardiologie interventionnelle reçoit le soutien de
Philipslogo