Registre EORP ACCA-EAPCI : Suivi à 1 an après STEMI

Mis à jour le mardi 24 septembre 2019
dans
Collège des Cardiologues en Formation

Auteur :
Elsa Beard
Membre du Collège des Cardiologues en Formation

D'après la communication d'UWE Zeymer (Ludwigshafen, Allemagne), "One-year outcomes after ST elevation myocardial infarction. The EORP ACCA-EAPCI registry on ST-elevation myocardial infarction of the ESC".

En direct de l'ESC Congress 2019

La prise en charge des patients présentant un STEMI s’est considérablement améliorée ces dernières années suite à l’avènement des techniques de reperfusion en urgence s’avérant être le traitement de choix d’après les dernières recommandations ESC. Cependant, plusieurs registres rapportent une adhésion variable des différents centres hospitaliers à ces recommandations.

Objectifs de l’étude :  

  • Analyser le type de prise en charge des patients présentant un STEMI dans les pays membres de l’ESC.
  • Evaluer l’adhésion des différents pays membres aux recommandations ESC quant à la prise en charge d’un STEMI
  • Déterminer la mortalité intra-hospitalière et à 1 an de l’évènement aigu.

Méthodes utilisées :

Il s’agit d’une étude épidémiologique descriptive réalisée à partir du registre EORP ACCA-EAPCI avec une analyse des données des différents patients à leur admission, à leur sortie du service et à 1 an de l’évènement ischémique.  

La population de l’étude se composait de patients de plus de 18 ans présentant un STEMI à leur admission à l’hôpital en excluant ceux ayant présenté un STEMI durant une hospitalisation, après une coronarographie ou après une chirurgie de pontage aorto-coronarien. 

Résultats :
Sur un total de 11 155 patients inclus dans 26 pays membres de l’ESC et 3 pays affiliés :  

  • 76,6% des STEMI ont bénéficié d’une angioplastie initiale, 16% d’une fibrinolyse et 7,4% d’aucune des deux stratégies de reperfusion en urgence.
Acute reperfusion therapy
  • Durant leur hospitalisation initiale, 1,8% des patients ont nécessité la réalisation d’un pontage aorto-coronarien complémentaire. Ceci est retrouvé plus fréquemment chez ceux ayant bénéficié d’une angioplastie initiale (1,7%) comparativement à une fibrinolyse (1,2%).
  • Au cours du suivi, une revascularisation complémentaire s’est avérée plus fréquemment nécessaire chez les patients ayant bénéficié initialement d’une fibrinolyse (19%) comparativement à une angioplastie initiale (8,5%).
Use of revascularization therapies during follow up
  • A un an du STEMI, 79,5% des patients ne présentent pas d’angor et 68,2% ne rapportent pas de dyspnée d’effort. Ces symptômes sont plus fréquemment retrouvés chez les patients n’ayant pas bénéficié d'une stratégie de reperfusion en urgence.
  • A un an du STEMI, le taux de récidive d’évènements ischémiques, d’insuffisances cardiaques, d’AVC et de réhospitalisations est moindre chez les patients ayant bénéficié d’une angioplastie initiale en comparaison à ceux ayant bénéficié d’une thrombolyse.
  • Les recommandations quant au traitement médicamenteux au décours du STEMI semblent bien suivies dans les différents pays étudiés.  A un an du STEMI, 92% des patients reçoivent une anti agrégation plaquettaire par aspirine et 70% des patients une double anti agrégation plaquettaire avec une utilisation plus fréquente du Clopidogrel.  De plus, on retrouve un traitement par Statine dans 90% des cas, par Beta bloquant dans 80% des cas et par IEC/ARA II dans 60% des cas.  
Anti thrombotic therapy at 1 year
Secondary prevention therapy at follow up
  • La pratique d’une angioplastie initiale dans le STEMI est réalisée dans plus de 80% des cas dans la majorité des pays étudiés excepté en Afrique du Nord où seulement 49,1% des patients en bénéficient.  
Use of primary PCI indifferent regions
  • La mortalité intra-hospitalière et à 1 an de suivi est de 8,1% au total, 9,1% chez les patients ayant bénéficié d’une thrombolyse et 5,0% d’une angioplastie initiale. La mortalité à 1 an est la plus faible dans les pays du Sud (6,7%) et de l’Est (6,9%) et la plus élevée en Afrique du Nord (12,1%).
Inhospital and 1 year mortality according to acute reperfusion therapy
Unadjusted in hospital and 1 year mortality in different regions
  • Le recours à l’angioplastie initiale est de plus en plus fréquent depuis les années 2000 dans les pays étudiés.   
Evolution of the use of primary PCI over the years in the ESC STEMI registries

Conclusion :

Cette étude épidémiologique descriptive réalisée à partir du registre EORP ACCA-EAPCI objective un recours fréquent à une stratégie de reperfusion en urgence au cours du STEMI, principalement par angioplastie initiale. 

Les auteurs retrouvent un taux de mortalité intra hospitalière et à un an faible, notamment en cas de recours à l’angioplastie initiale.

Les recommandations de l’ESC quant à la prise en charge médicamenteuse du STEMI sont correctement suivies par les différents pays membres étudiés avec une utilisation cependant préférentielle du Clopidogrel pour la double anti agrégation plaquettaire.

Pour en savoir plus, consultez les résultats détaillés publiés durant l'ESC 2019 : "One-year outcomes after ST elevation myocardial infarction"

 

Toute l'actualité de l'ESC 2019