EHRA 2021 : étude STROKESTOP - Résultats à long terme

Publié le lundi 3 mai 2021
dans

 

Marie Wilkins

Auteur :

Dr Marie Wilkin
Marseille

 

EHRA 2021 sur cardio-online
En direct du congrès de l'EHRA 2021

D'après la présentation d'Emma Svennberg (Stockholm, Sweden) : "Benefits of systematic screening for Atrial Fibrillation - the STROKESTOP-study"

STROKESTOP est une étude évaluant l’intérêt du dépistage de masse de la FA, publiée en 2015 (1) ; il s’agit d’une étude multicentrique de suivi d’une cohorte de 28 768 sujets âgés de 75 à 76 ans, habitant deux régions de Suède, à qui l’on proposait un dépistage de la FA, dans le but de déterminer si la détection et le traitement précoces de la fibrillation atriale pouvaient diminuer le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique sans majoration significative du risque hémorragique. Emma SVENNBERG présentait ici les résultats à 5 ans en termes de survenue d’évènements thromboemboliques, de décès et d’hémorragies graves.

Méthodologie

Les patients étaient séparés en 2 groupes : un groupe bénéficiant d’un dépistage de la fibrillation atriale avec réalisation d’ECG réguliers pendant 14 jours (13 979 patients) et un groupe contrôle (13 996 patients).

Le critère de jugement principal était un critère combinant la survenue d’un AVC ischémique, une embolie systémique, la mortalité toute cause ou la survenue d’une hémorragie grave ou d’un AVC hémorragique.

Résultats principaux

Les 2 groupes de patients étaient comparables ; chez les patients à qui l’on proposait le dépistage systématique de la FA, 51.3% l’ont acceptée, le refus étant plus fréquent chez les patients plus âgés, avec plus de facteurs de risque cardiovasculaires et plus d’antécédent d’évènement thromboemboliques systémiques.

Il apparaît une différence significative en termes de diagnostic de FA dans les 2 groupes avec une augmentation significative du diagnostic de FA dans la population bénéficiant d’un dépistage systématique (prévalence de14% vs 12% dans le groupe contrôle, p=0,05). Concernant le critère de jugement principal combiné, il existe une différence significative avec une réduction du nombre d’évènements dans la population bénéficiant d’un dépistage systématique de fibrillation atriale (P=0,045).

De façon très importante, on note une réduction significative (P<0,01) de survenue d’AVC ischémiques chez les patients participant au dépistage de la FA alors qu’il n’y a pas de différence entre le groupe contrôle et la population n’ayant pas participé au dépistage proposé.

Conclusion

Le dépistage systématique de la FA devrait être favorisé chez les personnes âgées, afin de permettre une réduction du nombre d’évènements ischémiques emboliques et notamment d’AVC ischémiques.

Renate Schnabel, Allemagne, a commenté cette très importante étude :

  • Il s’agit de la première étude montrant un bénéfice du dépistage systématique de la FA chez les sujets de 75 ans (on rappelle que ce dépistage a une recommandation de classe IIa seulement actuellement), afin de débuter un traitement anticoagulant.
  • Le bénéfice apparaît après 4 ans de suivi.
  • L’observance thérapeutique à 5 ans a été excellente (89%)
  • À partir de ces données, une analyse coût-efficacité du dépistage systématique de la FA dans nos divers systèmes de soins sera très utile.

En conclusion, cette étude montre pour la première fois l’intérêt du dépistage de la FA chez les patients âgés, sur des critères « durs » de morbi-mortalité. Cette intérêt apparaît après 4 ans de traitement anticoagulant. Ces résultats influeront sans doute sur nos pratiques.

Références :

  1. Svennberg E, Engdahl J, Al-Khalili F, Friberg L, Frykman V, Rosenqvist M. Mass screening for untreated atrial fibrillation: the STROKESTOP study. Circulation. 2015;131(25):2176-84.

 

Toute l'actualité de l'EHRA 2021