La prise de statines diminuerait le risque de cancer de la prostate

Publié le lundi 21 octobre 2019
dans
APM news

WASHINGTON, 10 octobre 2019 (APMnews) - La prise de statines diminuerait le risque de cancer de la prostate de 20%, selon une étude américaine publiée dans Cancer Medicine.

Kau Wang, de l'université de Floride à Gainesville, et ses collègues ont analysé les dossiers médicaux entre novembre 1994 et janvier 2016 de 13.065 hommes ayant effectué au moins une visite dans une clinique d'urologie pour des motifs liés à leurs prostates.

Sur la cohorte, 2.976 hommes ont développé un cancer de la prostate. Dans la cohorte, 3.839 hommes ont pris des statines.

Les chercheurs ont analysé les risques de développer un cancer de la prostate en ajustant statistiquement pour l'âge des patients, leur origine ethnique, les comorbidités et la prise de certains médicaments.

Ils ont ainsi observé une diminution de 20% du risque de cancer de la prostate chez les hommes ayant pris des statines.

Cette diminution était majorée en cas de longue durée et de dose de traitement élevée. Ainsi, une durée de prise de statine supérieure à 8 ans et demi était associée à une diminution de 53% du risque de cancer de la prostate. Une dose cumulative supérieure à l'équivalent de 616 doses journalières de statine correspondait à une diminution de 44% du risque de cancer de la prostate.

"Cette association protectrice n'a été observée que lorsque les statines étaient utilisées plus de 30 mois ou à plus de 121 d'équivalents de doses journalières cumulées".

Le risque de développer un cancer de la prostate ayant un score de Gleason supérieur à 7 (grade élevé) était diminué de 46%. Pour les cancers de grade inférieur à 7, le risque n'était diminué que de 15%.Dans cette étude, seules les statines lipophiles diminuaient le risque de cancer de la prostate.

Leurs résultats semblent être soutenus par des études in cellulo montrant qu'"une exposition de longue durée aux statines pourrait induire une apoptose cellulaire, un arrêt en phase G1 du cycle cellulaire, une autophagie et une dégradation des récepteurs aux androgènes", mentionnent les chercheurs.

La prise de statines avait déjà été associée à une diminution de la mortalité liée au cancer de la prostate de 17% et de la mortalité toutes causes de 19%. Il semblerait également que cette classe de médicament puisse diminuer le risque de décès de 36% pour les patients atteints de cancer de la prostate avancé sous hormonothérapie.

Pour les auteurs de cette étude, "clarifier l'association entre les statines et le cancer de la prostate pourrait [...] aider à élucider les mécanismes hormonaux stéroïdiens connectant les troubles métaboliques et la carcinogénèse de la prostate".

Source: APMnews

Mots clés: Médicament Médicament

Dépêche précédente

Watch-DM : un score de risque d’insuffisance cardiaque pour les diabétiques

Dépêche suivante

La prise de statine augmenterait les risques d'infections de la peau et des tissus mous

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire