PROFID : apport de l'IRM cardiaque dans la prédiction du risque de mort subite après infarctus

Retour sur l'EHRA 2022 avec cette vidéo dans laquelle Victor Waldmann revient en détail sur l'étude PROFID présentée alors.

Mis à jour le mercredi 20 avril 2022
dans

Retour sur l'EHRA 2022 avec cette vidéo tournée pour Cardio-online et dans laquelle Victor Waldmann revient en détail sur l'étude PROFID, présentée lors de ce congrès. Cette étude, qui regroupe en fait plusieurs études européennes et israéliennes, réunit 19 bases de données, et près de 225 000 patients au total, démontre que, même si les résultats sont encore imparfaits, l'IRM est une bonne technique d'avenir pour améliorer la stratification du risque rythmique, et donc mieux définir les patients à haut risque, qui devraient bénéficier d'un défibrillateur en prévention primaire.

 

Logo ehra 2022
Vidéo précédente

RESET-CRT : comparaison de la stimulation biventriculaire avec ou sans défibrillateur dans un registre allemand

Vidéo suivante

MANIFEST-PF : résultats d'un registre international sur la sécurité et l'efficacité de l'ablation de FA par électroporation