L'assurance maladie va lancer une campagne de sensibilisation à l'insuffisance cardiaque

Publié le mercredi 21 septembre 2022
dans
APM news

PARIS, 20 septembre 2022 (APMnews) - L'assurance maladie a annoncé mardi le lancement prochain d'une campagne de sensibilisation à l'insuffisance cardiaque, dans le but de favoriser un diagnostic précoce de cette maladie grave mais qui reste peu connue du public.

L'insuffisance cardiaque "concerne 1,5 million de personnes en France et devrait progresser de 25% tous les quatre ans"; un nombre probablement "sous-estimé car les malades tardent à être diagnostiqués", explique l'assurance maladie.

De plus, si elle touche majoritairement des personnes après 60 ans, et plus particulièrement celles de 70 ans et plus (qui sont 10% à être concernées), "son incidence s'accroît néanmoins avant 55 ans".

Mais l'assurance maladie déplore, étude de l'institut BVA à l'appui, que seulement 19% des personnes âgées peuvent citer spontanément l'un des quatre signes d'alerte de l'insuffisance cardiaque: essoufflement inhabituel, prise de poids rapide, oedèmes des pieds et des chevilles et fatigue excessive. C'est l'association de ces signes ou leur récente survenue qui doivent faire penser à une insuffisance cardiaque, surtout après 60 ans.

Les œdèmes et la prise de poids rapide sont les signes les moins connus et ne sont pas évoqués systématiquement par les patients devant leurs médecins; médecins qui, de leur côté, évoquent ces signaux d'alerte avec seulement un tiers de leurs patients de 60 ans et plus.

La conséquence est que le diagnostic est fréquemment posé lors d'une décompensation pour laquelle les patients sont dirigés vers l'hôpital, que ce soit à la suite d'une consultation médicale ou directement via le Samu. Et cela alors que "pour 47,4% d'entre eux, les symptômes ont débuté dans les 15 jours précédant l'hospitalisation". De plus, diagnostiquée trop tardivement, la maladie a un plus mauvais pronostic.

La campagne d'information, diffusée à partir du 25 septembre en télévision, radio et presse écrite, avec le message "Insuffisance cardiaque: et si votre coeur essayait de vous dire quelque chose?", vise à "améliorer la connaissance de l'insuffisance cardiaque, des signes d'alerte et ainsi en favoriser le diagnostic précoce, en incitant les patients à en parler avec leur médecin", décrit l'assurance maladie.

Cette campagne inclura un spot TV, un spot radio, des insertions dans la presse quotidienne régionale et en presse magazine féminine et séniors, des affiches, des posts sur les réseaux sociaux. Il y aura également une vidéo pédagogique diffusée dans les pharmacies et les salles d'attentes des maisons de santé.

Les professionnels de santé, médecins et paramédicaux, "seront également sensibilisés par l'assurance maladie via les canaux d'informations qui leur sont réservés (e-news, site Ameli, etc.)".

Il est rappelé que pour aider les médecins dans l'organisation du suivi ambulatoire immédiat des malades insuffisants cardiaques, ils peuvent s'appuyer sur le service de retour à domicile des patients hospitalisés (Prado).

Pour accompagner les professionnels de santé dans l'organisation du parcours de soins, il a été mis à leur disposition il y a un an un outil de diagnostic territorial, qui permet "de reconstituer la trajectoire de soins ambulatoires et hospitaliers des patients et d'identifier les atypies du parcours de prise en charge", afin d'améliorer les pratiques, note l'assurance maladie.

Source: APMnews

Dépêche précédente

Edulcorants et maladies cardiovasculaires : le surrisque mieux caractérisé

Dépêche suivante

Chez les cas de myocardite post-vaccination anti-Covid-19, un taux de guérison à moyen terme de 81%

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire