Covid-19 : les patients déjà sous anticoagulant avant l'hospitalisation ont une sévérité diminuée

Publié le mardi 23 février 2021
dans
APM news

WASHINGTON, 19 février 2021 (APMnews) - Les patients hospitalisées pour Covid-19 et qui sont déjà sous anticoagulant oral ont un risque diminué de développer une forme sévère de la maladie, montre une étude française publiée par le Journal of the American Heart Association (JAHA).

Ces résultats confortent ceux d'autres études suggérant que dans cette maladie associée à des troubles de la coagulation et un risque d'événement thrombotique, une anticoagulation a un intérêt, mais en suggérant que l'anticoagulation doit être débutée tôt dans l'évolution de la maladie.

Richard Chocron de l'hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP) et ses collègues de 24 hôpitaux français ont étudié 2.878 patients hospitalisés pour Covid-19, en comparant les 382 (13,2%) qui étaient déjà sous anticoagulant oral et les autres.

Une analyse avec un score de propension montre que le fait d'être déjà sous anticoagulant avant l'hospitalisation a diminué de 57% le risque d'être admis en réanimation. Il n'y avait pas en revanche d'effet sur la mortalité hospitalière.

Quant à l'introduction d'une anticoagulation au cours de l'hospitalisation, elle n’a pas eu d'effet significatif, que ce soit à dose préventive faible ou à dose curative plus élevée.

Ces résultats suggèrent que "l'introduction d'une anticoagulation dans les premières étapes de la maladie, particulièrement chez les patients ambulatoires, pourrait prévenir la coagulopathie et la maladie endothéliale [associée au Covid-19], alors qu'une introduction trop tardive de l'anticoagulation durant la phase thrombo-inflammatoire ne permet pas d'obtenir cet effet protecteur", estiment les auteurs. Une hypothèse qui nécessite d'être confirmée dans des essais cliniques randomisées.

Ils proposent également de mettre sous anticoagulant à titre prophylactique des personnes ayant eu des contacts proches avec une personne ayant développé le Covid-19.

Source: APMnews

Dépêche précédente

Covid-19 sévère : en cas d'élévation de la troponine, près de la moitié des patients ont ensuite des lésions cardiaques

Dépêche suivante

Le risque de décès plus important lorsque la fibrillation atriale est diagnostiquée après un AVC

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire