Impact de la fin de vie et de la mort sur les soignants du cœur : brisons le tabou !

Publié le dimanche 16 janvier 2022
dans

Guillaume Bonnet (Bordeaux) s'entretient avec Thibaud Damy (Créteil) sur la délicate question de l'effet délétère de la mort d'un patient sur son soignant du cœur. L'auto-questionnaire online auquel a répondu un large panel de médecins du cœur de juin à septembre 2021 a en effet permis de relever que l'état psychique des soignants du cœur est assez inquiétant : anxiété, dépression, épuisement professionnel, état de stress post-traumatique... Beaucoup reconnaissent une prise en charge psychologique et/ou une prise de toxiques lors du décès d'un patient. Il est donc indéniable que la mort d'un patient impacte les soignants, qui restent très isolés par rapport à leur souffrance. En attendant d'étudier cet impact sur les paramédicaux, une chaîne YouTube a été créée pour libérer la parole.

Vidéo précédente

JESFC TV : Imagerie et Cardio-oncologie

Vidéo suivante

ARN interférent et amyloses à transthyrétine : perspectives thérapeutiques