eJESFC 2021 : quels enjeux pour l’anticoagulation orale en cardiologie interventionnelle en 2021 ?

Mis à jour le vendredi 22 janvier 2021
dans

Avec le soutien institution
logo BMS - Pfizer
nel de BMS Pfizer

 

Dans cette vidéo, Nicolas Meneveau et Jean-Philippe Collet discutent d'un cas pratique : un patient recevant un traitement par anticoagulants dans le cadre d’une fibrillation atriale et pris en charge pour un syndrome coronarien aigu.

  • Quelle est la conduite à tenir concernant le traitement en amont de la coronarographie ?
  • Durant la phase aigüe, comment gérer le traitement anticoagulant dans l’hypothèse où le patient justifierait d’une angioplastie coronaire ?
  • Alors qu’il est recommandé de privilégier les AOD, reste-t-il une place pour les AVK ? Quelles sont les situations dans lesquelles ils peuvent être amenés à être prescrits dans le cadre d’un SCA en FA ?
  • Est-il légitime d’envisager, dans le courrier de sortie du patient, les modalités concernant la durée du traitement antithrombotique ?

Attention, cette publication a pour objectif de fournir des informations sur l’état actuel de la recherche ; ainsi les données présentées seront susceptibles de ne pas être validées par les autorités de santé françaises et ne devront donc pas être mises en pratique. Le laboratoire Pfizer n’est pas intervenu dans le choix et la rédaction des articles.

Vidéo précédente

eJESFC 2021 : actualités dans la maladie thromboembolique veineuse

Vidéo suivante

eJESFC 2021 - Observance et hypercholestérolémie : principaux leviers pour prévenir une non-observance