La biantiagrégation plaquettaire après un SCA, une thérapie sur mesure

Contenu accessible gratuitement pour tous les inscrits
Mis à jour le mercredi 21 juillet 2021
dans
USIC - Cours avancé

Découvrez 3 cas cliniques concernant la bithérapie antiagrégante plaquettaire post-SCA présentés par Léa Cacoub à l'USIC 2019 :

  • Homme de 45 ans, sportif, avec dyslipidémie diagnostiquée à l'âge de 20 ans (jamais traitée), se présentant aux urgences pour de l'angor d'effort de novo crescendo
  • Femme de 94 ans, avec HTA, AOMI et AC/FA non anticoagulée, adressée par le SAMU pour asthénie, dyspnée d'effort et douleur thoracique depuis 5 jours
  • Femme de 65 ans, avec antécédents gynécologiques (tumeur bénigne du sein, kyste ovarien) et angor de Prinzmetal diagnostiqué il y a plus de 20 ans, se présentant aux urgences pour une douleur thoracique rétrosternale constrictive

Accédez au contenu exclusif Cardio-online !

Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous ici !