Comment détecter la coronaropathie chez le diabétique ?

Mis à jour le lundi 25 avril 2022
dans

Retrouvez Franck Paganelli (Marseille) et Patrick Henry (Paris) sur le plateau de Cardio-online à l'occasion des JE SFC 2022 et écoutez-les nous parler du dépistage de l'ischémie myocardique silencieuse chez le diabétique asymptomatique. Quand un patient répond à la typologie de patient à (haut) risque, il faut envisager des explorations pour savoir s'il est coronarien, comme le préconisent les recommandations européennes. Un outil très efficace et pertinent à utiliser est alors le score calcique, qui doit être suivi d'un test d'ischémie, tandis que l'épreuve d'effort est désormais à proscrire, et que la coronarographie ne doit pas être systématique. En cas d'ischémie, le test phare est la FFR, mais il faut garder à l'esprit que dans tous les cas de figure, la prise en charge des facteurs de risque reste incontournable. 

Vidéo précédente

L’ablation de la FA : que retenir des dernières recommandations ?

Vidéo suivante

Prise en charge de la fibrillation atriale : antiarythmique ou ablation en première intention ?