Rôle des acides oméga-3 dans la réduction du risque cardiovasculaire

Mis à jour le vendredi 7 octobre 2022
dans

Comme nous l'explique François Paillard (Rennes) dans cet entretien vidéo, la publication de l'essai REDUCE-IT a suscité un regain d'intérêt pour les oméga-3 - et plus précisément les EPA - qui ont permis une réduction supplémentaire de 25 % des événements cardiovasculaires par rapport au traitement usuel des patients coronariens.

Des résultats corroborés par ceux de l'étude STRENGTH, qui ont démontré que réduire les EPA annulait tout effet bénéfique et protecteur supplémentaire de ces derniers.

Découvrez tous les bienfaits des EPA en détail en visionnant cette séquence dans son intégralité !

Cette vidéo vous est proposée avec le soutien institutionnel de :

 

Amarin

 

Vidéo précédente

Recommandations sur la prise en charge du risque de mort subite chez les patients insuffisants cardiaques nouvellement diagnostiqués d'origine ischémique avec une FEVG ≤ 35 %

Vidéo suivante

Risque cardiovasculaire résiduel : un problème cliniquement pertinent en 2022