Étude PACIFIC-AMI : asundexian et bithérapie antiplaquettaire en post-infarctus aigu du myocarde

Mis à jour le lundi 24 octobre 2022
dans

John Alexander (Durham) est au micro de Cardio-online, en plein cœur du congrès de l'ESC 2022, pour résumer l'étude PACIFIC-AMI, qui a permis d'observer une inhibition du facteur XIa liée à la dose d'asundexian, sans que cela n'augmente les saignements, ou ne réduise les événements ischémiques.

Mais il faut garder à l'esprit que cet essai n'a pas la puissance statistique, et les intervalles de confiance restent larges, du fait qu'il s'agit ici d'une étude de phase 2, présentant peu d'événements dans chaque bras.

Pour approfondir le sujet, ne manquez pas de regarder la vidéo ci-après !

Cette émission vous est proposée avec le soutien institutionnel de :

Amarin
Sanofi
Vidéo précédente

Étude REVIVED-BCIS2 : IC ischémique à FEVG réduite et revascularisation percutanée

Vidéo suivante

Les recommandations sur l'hypertension pulmonaire présentées lors de l'ESC 2022