Faut-il opérer toutes les IM primaires asymptomatiques ?

Contenu réservé aux abonnés premium
Mis à jour le mercredi 7 octobre 2020
dans
Extrait de la session des Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2020)
Le point sur la régurgitation mitrale (IM) primaire

Dans la plupart des études d'observation, une intervention chirurgicale précoce donne de meilleurs résultats qu'une stratégie conservatrice, les conditions étant : des patients éligibles présentant une lésion réparable, un faible risque opératoire, dans un centre d'excellence, avec une régurgitation mitrale sévère, voire très sévère.
Visionnez cette intervention de Jean-François Avierinos pour en savoir plus !

Connectez-vous pour voir ce contenu.

Accédez au contenu exclusif Cardio-online !

Abonnez-vous

  • Accédez aux interviews
  • Regardez les vidéos de sessions
  • Discutez des cas cliniques
  • Et plus encore...

Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous ici !