Cas clinique : que faire en cas de suspicion d'embolie pulmonaire ?

Contenu réservé aux abonnés premium
Mis à jour le jeudi 4 octobre 2018
dans
Extrait de la session des Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2018)
Suspicion d'embolie pulmonaire : que faire ?

Découvrez le cas clinique d'Héloïse
 Prigent d'un homme de 66 ans atteint d'hypertension artérielle (traité sous olmésartan médoxomil) et dyslipidémie (traitée sous fénofibrates) et d’une sarcoïdose indolente non traité. Le patient a appelé SOS Docteur pour une dyspnée aiguë soudaine déclenchée par un effort de poussée. Le médecin décèle une douleur épigastrique, une tachycardie (120 bpm) et des troubles de la repolarisation inférieure. Le patient est envoyé aux urgences...

Quel diagnostic vous vient-il à l'esprit ? Quel test réaliser en premier ? La réponse dans le cas clinique !

Accédez au contenu exclusif Cardio-online !

Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous ici !