Étude CULPRIT-SHOCK : les stratégies PCI chez les patients avec infarctus et choc cardiogénique

Contenu réservé aux abonnés premium
Mis à jour le mardi 21 août 2018
Extrait de la session des Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2018)
Actualités sur les grands essais cliniques

Publiée en octobre 2017, l’étude CULPRIT-SHOCK montrait que dans lors d’une intervention coronarienne percutanée (PCI) chez des patients présentant un infarctus du myocarde (IDM) compliqué d’un choc cardiogénique, il était préférable dans l’immédiat de ne revasculariser que la lésion touchée plutôt que toutes les lésions. Olivier Barthelemy nous explique en détail le contenu de cette étude.

Connectez-vous pour voir ce contenu.

Accédez au contenu exclusif Cardio-online !

Abonnez-vous

  • Accédez aux interviews
  • Regardez les vidéos de sessions
  • Discutez des cas cliniques
  • Et plus encore...

Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous ici !