Analyse de la repolarisation précoce chez 621 athlètes algériens de compétition

Contenu réservé aux abonnés premium
Mis à jour le mercredi 26 septembre 2018
Extrait de la session des Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2018)
Cardiologie du sport

Dans la population générale, la repolarisation précoce ne concerne que 6 à 13% de personnes, tandis que chez les athlètes, elle est beaucoup plus prévalente (entre 22% et 44%).

Azzouz Djellaoudji présente une étude analysant 621 athlètes compétiteurs algériens sur le sujet lors des JE SFC 2018.

Accédez au contenu exclusif Cardio-online !

Vous rencontrez des difficultés ? Contactez-nous ici !