LDL cible < 0.70 gr/L en post-AVC ischémique aussi ! (Etude TST)

Mis à jour le jeudi 21 novembre 2019

Auteur :
Serge Kownator
Cardiologue, Centre Cardiovasculaire Coeur de Lorraine, Thionville

En direct de l'AHA 2019

D'après Pierre Amarenco.

SPARCL avait montré l’intérêt, par rapport au placebo, d’un traitement par statines à dose intensive (atorvastatine 80 mg) en prévention secondaire après un AVC. On avait observé ici une baisse de 16 % du risque de récidive d’AVC. Dans le sous-groupe des patients ayant une sténose carotidienne, ce bénéfice atteignait 33 %. Ces données ont constitué la base des recommandations en faveur d’un traitement par statine après un AVC. Pour autant, ni les études ni une méta analyse n’ont permis d’identifier, après un AVC, la valeur cible de LDL Cholestérol optimale. TST teste l’hypothèse selon laquelle l’obtention d’un taux de LDL <70 mg/dl apporterait un bénéfice par rapport à un niveau de LDL compris entre 90 et 110 mg/dl.

L’étude réalisée en France et en Corée du Sud a inclus 2 860 patients ayant présenté un AVC ischémique dans les 3 mois ou un AIT dans les 15 jours. Pour être inclus dans l’étude, les patients devaient présenter une atteinte athéromateuse, sténose d’une artère cervicale ou intracrânienne homolatérale ou non à l’AVC, athérome de la crosse aortique ou maladie coronaire. Les patients ont été randomisés en deux groupes avec une cible de LDL Cholestérol < 70 mg/l pour l’un, 90 à 110 mg/l pour l’autre, le traitement étant laissé à la discrétion de l’investigateur. L’objectif primaire de l’étude associait infarctus du myocarde et AVC non fatals, hospitalisation pour angor instable avec revascularisation en urgence, AIT nécessitant une intervention urgente, décès cardiovasculaire.

L’étude a dû être interrompue prématurément pour des raisons administratives après la survenue de 277 évènements sur 385 prévus et après un suivi médian de 3,5 ans.

On observe une réduction significative de 22 % (RR 0.78, IC 0.61-0.98- p =0.04) de survenue du critère primaire dans le groupe des patients ayant un taux de LDL cholestérol < 70 mg/dl (valeur moyenne 65 mg/dl vs 96 mg/dl). On observe également, essentiellement dans la cohorte coréenne, une augmentation non significative du taux d’hémorragies intracrâniennes (RR 1.38, IC 0.68-2.82) et de survenue d’un diabète (RR 1.27, IC 0.95-1.70).

Cette étude valide donc, après un AVC ischémique chez des patients ayant une maladie athéromateuse, le bénéfice potentiel d’une cible de LDL cholestérol < 70 mg/dl.

Pour consulter le document complet en langue anglaise de Pierre Amarenco présenté lors de l'AHA et accéder aux résultats détaillés, cliquez ici : "Treat Stroke to Target"