L'infertilité féminine associée à une augmentation du risque d'insuffisance cardiaque

Publié le vendredi 13 mai 2022
dans
APM news

WASHINGTON, 12 mai 2022 (APMnews) - L'infertilité chez les femmes serait associée à une augmentation, modérée, de risque d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée, selon une étude épidémiologique américaine publiée par le Journal of the American College of Cardiology (JACC).

Des travaux ont montré un lien entre certains facteurs liés au sexe et à la reproduction et le risque cardiovasculaire, comme la ménopause précoce ou des complications de la grossesse. L'infertilité, qui concerne environ une femme sur sept, a été associée à un surrisque cardiovasculaire global, avec toutefois des résultats discordants selon les études, mais il n'y avait pas de données sur le risque d'insuffisance cardiaque.

Emily Lau du Massachusetts General Hospital à Boston et ses collègues ont utilisé les données de la Women's Health Study (WIH), grande étude américaine sur les femmes ménopausées, pour étudier cette question.

Les 38.528 femmes (âge moyen 63 ans) incluses dans cette étude ont été suivies durant 15 ans en médiane. Parmi elles, 5.399, soit 14%, rapportaient un antécédent d'infertilité. Par ailleurs, durant le suivi, 2.373 ont développé une insuffisance cardiaque, dont 807 une insuffisance cardiaque à fraction d'éjection diminuée et 1.133 à fraction d'éjection préservée.

Un antécédent d'infertilité a été associé à une augmentation de 27% du risque d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée.

Il n'y avait pas en revanche d'augmentation de risque d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection diminuée.

Le surrisque d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée était indépendant à la fois des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire athérosclérotique et des facteurs de risque d'infertilité. Le mécanisme du lien entre ces deux pathologies reste donc encore à élucider.

Source: APMnews

Dépêche précédente

La Société française de cardiologie appelle à la création d'une filière de soins dédiée à l'insuffisance cardiaque

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire