Les femmes sous bêta-bloquants plus à risque d'insuffisance cardiaque lors d'un syndrome coronaire aigu

Publié le jeudi 6 août 2020
dans
APM news

WASHINGTON, 6 août 2020 (APMnews) - Les bêta-bloquants pourraient être un facteur d'insuffisance cardiaque en cas de syndrome coronaire aigu (SCA) chez les femmes, selon une étude internationale publiée dans Hypertension.

L'utilité des bêta-bloquants chez les patients hypertendus sans antécédent de maladie coronaire ou d'insuffisance cardiaque n'est pas clairement définie. En outre, les différences d'efficacité de ce traitement en fonction du sexe n'ont pas été évaluées, soulignent Raffaele Bugiardini de l'université de Bologne et ses collègues.

Ils ont examiné les effets des bêta-bloquants en fonction du sexe, chez des patients hypertendus mais sans antécédent de maladie cardiovasculaire, se présentant avec un SCA. Sur 13.764 patients, 2.590 avaient reçu auparavant un traitement de l'hypertension avec des bêta-bloquants, dont 954 femmes et 1.636 hommes.

Parmi les patients traités par bêta-bloquants, 21,3% des femmes contre 16,7% des hommes avaient une insuffisance cardiaque au moment de leur SCA, soit un risque relatif augmenté de 35%.

A contrario, le taux d'insuffisance cardiaque était similaire chez les femmes et les hommes non traités auparavant par bêta-bloquant (17,2% contre 16,1%).

Une association significative a été mise en évidence entre les sexes et le traitement par bêta-bloquants.

Par ailleurs, l'insuffisance cardiaque était prédictive de la mortalité à 30 jours, aussi bien chez les femmes (probabilité 7,54 fois plus grande) que chez les hommes (probabilité 9,62 fois plus grande).

"L'utilisation des bêta-bloquants peut être une cause aiguë d'insuffisance cardiaque dans les SCA de novo chez les femmes, mais pas chez les hommes", concluent les auteurs.

Ils estiment qu'en l'absence d'autres données sur les différences entre sexes concernant les bénéfices et risques des bêta-bloquants, ces résultats soulèvent des inquiétudes quant au rôle approprié des bêta-bloquants dans le traitement de l'hypertension chez les femmes sans antécédent de maladie cardiovasculaire.

(Hypertension, publication en ligne du 13 juillet)

Source : APMnews

 

La thématique insuffisance cardiaque reçoit le soutien de
Novartis
Dépêche précédente

Manger du chocolat plus d'une fois par semaine réduirait le risque de maladie coronaire (méta-analyse)

Dépêche suivante

Publication des 5 premières greffes de coeur post-implantation du coeur artificiel Carmat

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire