L'asthme persistant associé à la présence de plaques d'athérome carotidiennes

Publié le mardi 20 décembre 2022
dans
APM news

WASHINGTON, 16 décembre 2022 (APMnews) - L'asthme persistent est associé à la présence de plaques artérielles carotidiennes, exposant les patients au risque de maladie cardiovasculaire liée à l'athérosclérose, selon une étude américaine publiée dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

L'asthme et la maladie cardiovasculaire liée à l'athérosclérose partagent une pathophysiologie inflammatoire commune. Les plaques carotidiennes, détectées par échographie en mode B, reflètent une athérosclérose avancée, typiquement infraclinique, qui constitue un facteur prédictif puissant d'évènements cardiovasculaires liés à l'athérosclérose, rappellent Matthew Tattersall de l'University of Wisconsin School of Public Health à Madison et ses collègues.

Il existe encore peu de données sur une éventuelle association entre asthme, sévérité de l'asthme et charge athéromateuse (plaque burden). Ils ont examiné cela au sein de l'étude MESA incluant 5.029 adultes sans maladie cardiovasculaire liée à l'athérosclérose au départ.

La présence de plaques carotidiennes a été détectée chez 50,5% des participants non asthmatiques, 49,5% des participants ayant un asthme intermittent, et 67% des participants ayant un asthme persistant. La charge athéromateuse (score total de plaques à l'échographie, gradué de 0 à 12) était de 1,29 chez les non-asthmatiques, 1,25 en cas d'asthme intermittent et 2,08 en cas d'asthme persistant. Les différences entre le groupe des asthmatiques persistants et le groupe des non-asthmatiques étaient statistiquement significatives.

En outre, le niveau d'IL-6 était significativement plus élevé chez les asthmatiques persistants que chez les non-asthmatiques.

Après ajustement en fonction de plusieurs variables, le risque de présence de plaques carotidiennes était significativement augmenté de 83% chez les asthmatiques persistants par rapport aux non-asthmatiques, et l'asthme persistant était significativement associé à la charge athéromateuse, sans atténuation après ajustement sur l'IL-6 et la CRP.

Ces résultats suggèrent l'importance d'une optimisation de la surveillance des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire liée à l'athérosclérose chez les patients ayant un asthme persistant, et laissent penser que ce risque est probablement multifactoriel, concluent les auteurs.

(JAHA, publication en ligne du 23 novembre)

Source: APMnews

Mots clés: Facteurs de risque Facteurs de risque

Dépêche précédente

Syndrome coronaire aigu : la mortalité extrahospitalière reste majoritaire en France

Dépêche suivante

Trop peu de patients ont une réadaptation cardiaque après un syndrome coronaire aigu

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire