Valve aortique percutanée: les patients sarcopéniques ont un risque accru de décès dans l'année qui suit

Publié le vendredi 27 décembre 2019
dans
APM news

WASHINGTON, 24 décembre 2019 (APMnews) - Les patients subissant une pose de valve aortique par voie percutanée (TAVI) ont un risque accru de décès dans l'année qui suit quand ils sont sarcopéniques, selon une étude observationnelle canadienne publiée dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC).

L'évaluation de la fragilité des patients est importante pour sélectionner et estimer le pronostic après intervention de pose de valve aortique. La sarcopénie est un marqueur important de fragilité. Samuel Mamane et ses collègues du Jewish Hospital à Montréal et ses collègues se sont intéressés à des mesures de sarcopénie dans l'étude observationnelle FRAILTY-AVR qui regroupait des patients de plus de 70 ans subissant un TAVI.

Chez 400 patients, un scanner a permis de mesurer la surface du psoas, l'un des principaux muscles de la cuisse. La sarcopénie était définie comme le fait d'avoir à la fois une faible surface du psoas et une faible capacité à se lever de sa chaise sans s'aider des bras. Un niveau intermédiaire de présarcopénie était également défini.

La proportion de patients sarcopéniques était de 21%, et 63% étaient présarcopéniques.

Alors que chez les patients sans sarcopénie la mortalité à un an n'était que de 3%, elle montait à 16% chez les présarcopéniques et 30% chez les sarcopéniques.

Les chercheurs soulignent le fait que cette évaluation de la sarcopénie est simple et rapide à réaliser et qu'elle permet d'identifier des patients à mauvais pronostic.

Et surtout, c'est un facteur sur lequel on pourrait agir, à la fois par l'exercice physique et par des mesures nutritionnelles. Des études sont nécessaires pour savoir s'il est possible, par ce biais, de diminuer l'état de fragilité des patients et d'améliorer la survie post-TAVI.

Source: APMnews

Mots clés: TAVI TAVI

Dépêche précédente

Le traitement interventionnel de la régurgitation sévère de la valve tricuspide diminuerait la mortalité

Dépêche suivante

Les statines bénéfiques aussi après AVC ischémique avec fibrillation atriale

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire