Un poids de naissance petit ou très élevé est associé au risque de mort subite cardiaque durant l'enfance

Publié le jeudi 22 avril 2021
dans
APM news

WASHINGTON, 15 avril 2021 (APMnews) - Un petit poids de naissance, ou au contraire un poids de naissance très élevé, est associé à un plus grand risque de mort subite cardiaque pendant l'enfance, selon une étude danoise publiée dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

Dans plus de la moitié des cas de mort subite cardiaque, aucun antécédent de maladie cardiaque n'est retrouvé. Les pathologies et mécanismes sous-jacents sont très divers, de plus les facteurs de risque sont peu documentés, ce qui rend difficile le développement de stratégies de prévention, soulignent Vilde Waaler Loland du Rigshospitalet à Copenhague et ses collègues.

A partir de la théorie de l'origine foetale des maladies de l'adulte, plusieurs maladies ont déjà été associées au poids de naissance, comme le diabète, l'hypertension ou l'obésité. Une association entre poids de naissance et fibrillation atriale a en outre été rapportée, soulignent les auteurs. Mais aucune étude à leur connaissance n'avait recherché une association entre poids de naissance et mort subite cardiaque chez le jeune.

A partir des naissances au Danemark entre 1973 et 2008, et des cas de mort subite cardiaque entre 2000 et 2009, ils ont examiné l'association entre poids de naissance et mort subite cardiaque à différents âges de la vie.

En prenant pour référence un poids de naissance entre 2.500 et 3.499 g, ils ont établi qu'un petit poids de naissance (entre 1.500 et 2.499 g) était associé à un risque 7 fois plus élevé de mort subite cardiaque à l'âge de 5 ans, 4 fois plus élevé à l'âge de 10 ans, 4 fois plus élevé à l'âge de 15 ans et 3 fois plus élevé à 20 ans.

Mais un gros poids de naissance (4.500 g ou plus) était également associé à un risque de mort subite cardiaque 6 fois plus élevé à 5 ans, 3 fois plus élevé à 10 ans et 3 fois plus élevé à 15 ans.

A des âges plus avancés, pour les 2 catégories de poids de naissance le risque était plus élevé mais pas de manière statistiquement significative.

Les poids de naissance entre 3.500 et 4.499 g n'étaient pas significativement associés au risque de mort subite cardiaque.

La petitesse pour l'âge gestationnel était également associée à un risque significativement plus élevé de mort subite cardiaque à l'âge de 10 ans (x3) et au-delà, par rapport à une taille normale pour l'âge gestationnel.

Dans les cas de bébé petit pour l'âge gestationnel, une association a également été trouvée avec le syndrome de mort subite par arythmie.

"Etant donné que le poids de naissance et la taille pour l'âge gestationnel pourraient prédire le risque de mort subite cardiaque au cours de la vie, nos résultats peuvent contribuer à identifier les personnes à risque et à améliorer la prévention de la mort subite cardiaque à l'avenir", concluent les auteurs.

Source: APMnews

Dépêche précédente

Plus de 220.000 nouveaux patients traités chaque année par anticoagulants oraux pour une fibrillation atriale en France

Dépêche suivante

Parmi les effets indésirables rapportés sous statines, une majorité serait associée à un effet nocebo

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire