Sténose du tronc commun: entre intervention percutanée et pontage coronaire, l'incertitude persiste

Mis à jour le vendredi 10 janvier 2020
dans
APM news

LONDRES, 6 janvier 2020 (APMnews) - L'incertitude persiste sur la comparaison entre l'intervention coronaire percutanée avec pose de stent et le pontage coronaire pour le traitement de la sténose du tronc commun coronaire, au vu des résultats de l'étude NOBLE qui ont été publiés dans le Lancet, qui restent contradictoires avec ceux de l'étude EXCEL.

Il y a 3 ans, 2 études randomisées comparant un traitement interventionnel avec implantation d'un stent actif de deuxième génération et le pontage coronaire pour la revascularisation de la sténose du tronc commun coronaire avaient donné des résultats opposés: à 3 ans, dans EXCEL, les deux techniques donnaient un résultat similaire alors que dans NOBLE le pontage faisait mieux.

Depuis, en septembre 2019, des résultats sur un suivi jusqu'à 5 ans d'EXCEL ont été présentés au congrès américain de cardiologie interventionnelle TCT à San Francisco, et publiés simultanément dans le New England Journal of Medicine (NEJM). Ils confirment les résultats antérieurs: dans cet essai le risque de décès, infarctus ou accident vasculaire cérébral est non statistiquement différent. Un excès de revascularisations dans le groupe traité de façon interventionnelle persiste toutefois.

Et maintenant, les résultats à 5 ans de NOBLE confirment eux aussi le résultat antérieur de cette étude.

Le risque d'événements cardiovasculaires majeurs (décès toutes causes, infarctus non liés à la procédure, nouvelles revascularisations) s'élève à 28% dans le groupe traité de manière interventionnelle, contre seulement 19% dans le groupe traité par pontage. La différence est statistiquement significative et dépasse la limite de non-infériorité, indiquent Niels Holm de l'hôpital d'Aarhus au Danemark et ses collègues.

La mortalité était identique (9% dans les deux groupes) mais le risque d'infarctus était augmenté (8% contre 3%), de même que les revascularisations (17% contre 10%).

Toutefois, les auteurs apportent une nuance. La différence entre NOBLE et EXCEL pourrait être liée surtout au fait que le critère d'efficacité n'était pas le même. Dans NOBLE, les revascularisations sont incluses dans le critère principal et dans EXCEL elles ne le sont pas.

Source: APMnews

Mots clés: Chirurgie Chirurgie , Interventionnel Interventionnel

Dépêche précédente

Anti-hypertenseurs pendant la grossesse: des risques néonatals en partie dus à l'hypertension elle-même

Dépêche suivante

Lancement d'une expérimentation de parcours des patients insuffisants cardiaques sévères à l'AP-HP

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire