Risque d'insuffisance cardiaque droite augmenté avec les inhibiteurs de PDE5 pré-pose d'une assistance ventriculaire gauche

Publié le mercredi 3 juillet 2019
dans

WASHINGTON, 3 juillet 2019 (APMnews) - L'utilisation d'inhibiteurs de la PDE5 avant la pose d'un dispositif d'assistance ventriculaire gauche est associée à un plus grand risque d'insuffisance cardiaque droite après l'intervention, contre toute attente, selon une étude américaine publiée dans Circulation: Heart Failure.

L'insuffisance cardiaque droite précoce est une complication courante après l'implantation d'un dispositif d'assistance ventriculaire gauche, probablement due à l'augmentation de la post-charge du ventricule droit. Les vasodilatateurs pulmonaires sélectifs, notamment les inhibiteurs de la PDE5, sont utilisés hors autorisation de mise sur le marché (AMM) afin de réduire la post-charge du ventricule droit après l'implantation du dispositif, mais aucune étude randomisée n'a démontré le bénéfice de cette stratégie, soulignent les auteurs.

Gaurav Gulati du Tufts Medical Center à Boston et ses collègues ont analysé les patients du registre INTERMACS ayant reçu un dispositif d'assistance ventriculaire gauche à flux continu après 2012, et ont apparié en fonction d'un score de propension 1.199 patients traités par inhibiteurs de PDE5 pré-implantation, à 1.199 patients contrôles, au sein de ce registre.

L'incidence de l'insuffisance ventriculaire droite précoce était de 28,9% avec le pré-traitement par inhibiteur de PDE5 contre 23,7% chez les contrôles, un risque significativement augmenté de 31%.

L'incidence des hémorragies majeures était en outre plus élevée en cas de pré-traitement par inhibiteur de PDE5, une observation méritant de plus amples investigations, soulignent les auteurs.

"Cette étude ne soutient pas l'utilisation en routine d'un traitement pré-opératoire par inhibiteur de PDE5 pour prévenir l'insuffisance ventriculaire droite précoce sévère chez les receveurs d'un dispositif d'assistance ventriculaire gauche", concluent-ils.

Source : APMnews

Dépêche précédente

Trois décès liés à des dispositifs d'occlusion intra-aortique IntraClude* (FDA)

Dépêche suivante

Remplacement de valve aortique percutané : le dispositif de protection embolique Sentinel* efficace dans la "vraie vie"

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire