Résultat positif pour l'empagliflozine dans l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée

Publié le mercredi 7 juillet 2021
dans
APM news

RIDGEFIELD, INDIANAPOLIS, 6 juillet 2021 (APMnews) - L'antidiabétique empagliflozine (Jardiance*) a diminué le risque de décès cardiovasculaire et hospitalisation pour insuffisance cardiaque chez des patients souffrant d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée, annoncent Boehringer Ingelheim et Lilly dans un communiqué commun.

Aucun chiffre n'est donné. Les résultats détaillés de l'essai EMPEROR-Preserved seront présentés au congrès de l'European Society of Cardiology (ESC) le 27 août.

L'étude inclut des patients présentant une insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée, diabétiques ou non diabétiques.

Les deux laboratoires soulignent le fait qu'il s'agit du "premier traitement à prouver une amélioration de l'évolution de l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée", une pathologie pour laquelle il n'y a pas actuellement de traitement spécifique.

L'inhibiteur du SGLT-2 a déjà montré une efficacité dans l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection diminuée -comme d'autres médicaments de la même famille-, dans EMPEROR-Reduced, avec une réduction de 25% du risque de décès cardiovasculaire ou hospitalisation pour aggravation de l’insuffisance cardiaque. Il a obtenu une AMM européenne dans cette indication fin juin.

Source: APMnews

Dépêche précédente

Plus de 220.000 nouveaux patients traités chaque année par anticoagulants oraux pour une fibrillation atriale en France

Dépêche suivante

Parmi les effets indésirables rapportés sous statines, une majorité serait associée à un effet nocebo

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire