Résultat positif pour l'empagliflozine dans l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée

Publié le mercredi 7 juillet 2021
dans
APM news

RIDGEFIELD, INDIANAPOLIS, 6 juillet 2021 (APMnews) - L'antidiabétique empagliflozine (Jardiance*) a diminué le risque de décès cardiovasculaire et hospitalisation pour insuffisance cardiaque chez des patients souffrant d'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée, annoncent Boehringer Ingelheim et Lilly dans un communiqué commun.

Aucun chiffre n'est donné. Les résultats détaillés de l'essai EMPEROR-Preserved seront présentés au congrès de l'European Society of Cardiology (ESC) le 27 août.

L'étude inclut des patients présentant une insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée, diabétiques ou non diabétiques.

Les deux laboratoires soulignent le fait qu'il s'agit du "premier traitement à prouver une amélioration de l'évolution de l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection préservée", une pathologie pour laquelle il n'y a pas actuellement de traitement spécifique.

L'inhibiteur du SGLT-2 a déjà montré une efficacité dans l'insuffisance cardiaque à fraction d'éjection diminuée -comme d'autres médicaments de la même famille-, dans EMPEROR-Reduced, avec une réduction de 25% du risque de décès cardiovasculaire ou hospitalisation pour aggravation de l’insuffisance cardiaque. Il a obtenu une AMM européenne dans cette indication fin juin.

Source: APMnews

Dépêche précédente

Plus de 220.000 nouveaux patients traités chaque année par anticoagulants oraux pour une fibrillation atriale en France

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire