Plus la ménopause est tardive et l'obésité est sévère, plus le risque d'insuffisance cardiaque augmente

Mis à jour le mardi 3 mai 2022
dans
APM news

WASHINGTON, 28 avril 2022 (APMnews) - Il existe une interaction entre âge de la ménopause et obésité sur le risque d'insuffisance cardiaque, selon une étude américaine publiée dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

Des travaux antérieurs ont montré que les femmes ayant une ménopause précoce ont un risque accru d'insuffisance cardiaque. Mais l'influence potentielle de la ménopause tardive sur l'insuffisance cardiaque n'est pas connue. Par ailleurs, la ménopause est également associée à l'obésité, et l'influence de cette dernière sur l'association entre âge à la ménopause et insuffisance cardiaque n'avait pas encore été étudiée, soulignent Imo Ebong de l'University of California Davis à Sacramento et ses collègues.

A partir de l'étude de 4.441 femmes ménopausées participant à l'Atherosclerosis Risk in Communities Study Visit 4, dont 903 ont eu un évènement lié à une insuffisance cardiaque au cours d'un suivi de 16,5 ans, ils ont estimé le risque d'insuffisance cardiaque associé à l'âge de la ménopause et évalué l'influence de l'obésité sur cette association.

L'incidence de l'insuffisance cardiaque diminuait à mesure que l'âge de la ménopause augmentait: 15,6 pour 1.000 personnes-années pour les femmes ménopausées avant 45 ans et 10,7 pour 1.000 personnes-années pour celles ménopausées à 55 ans ou plus.

Cette incidence était la plus élevée chez les femmes ménopausées avant 45 ans et présentant une obésité généralisée ou abdominale (21,3 et 16,3 pour 1.000 personnes-années, respectivement).

Mais le risque d'insuffisance cardiaque attribuable à l'obésité générale et à l'obésité abdominale, respectivement, était le plus élevé chez les femmes qui étaient ménopausées à partir de 55 ans, avec une incidence de l'insuffisance cardiaque de 11,09 et 7,38 pour 1.000 personnes-années.

Les chercheurs ont mis en évidence une interaction statistiquement significative entre l'âge de la ménopause et l'indice de masse corporelle (IMC) ainsi que le tour de taille, sur l'incidence de l'insuffisance cardiaque.

Le risque relatif approché d'insuffisance cardiaque associé à une augmentation de 6 kg/m² de l'IMC ou de 15,7 cm du tour de taille était augmenté, respectivement, de 39% et 31% en cas de ménopause avant 45 ans, de 33% et 18% chez les femmes ménopausées entre 45 et 49 ans, et multiplié par 2 et 2,93 chez les femmes ménopausées à 55 ans ou plus. Ce risque n'était pas augmenté chez les femmes ménopausées entre 50 et 54 ans. L'augmentation du risque d'insuffisance cardiaque associée à l'augmentation du tour de taille n'était statistiquement significative que chez les femmes ménopausées entre 50 et 54 ans.

"L'obésité modifie l'association entre l'âge de la ménopause et l'incidence de l'insuffisance cardiaque", concluent les auteurs. "Ces résultats soutiennent [la mise en place d']une campagne de santé publique recommandant la prise en charge du poids chez les femmes ménopausées, en particulier celles ménopausées tardivement", suggèrent-ils.

Source: APMnews

Dépêche précédente

La Société française de cardiologie appelle à la création d'une filière de soins dédiée à l'insuffisance cardiaque

Dépêche suivante

Le risque d'hospitalisation pour Covid-19 plus que doublé chez les hypertendus malgré la vaccination

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire