Passer à la cigarette électronique améliore la fonction endothéliale des fumeurs dès un mois

Publié le mardi 26 novembre 2019
dans
APM news

WASHINGTON, 25 novembre 2019 (APMnews) - Pour les fumeurs, un passage à la cigarette électronique, avec ou sans nicotine, se traduit par une amélioration de la fonction endothéliale observable dès un mois, selon une étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology (JACC).

Jacob George de l'université de Dundee en Ecosse et ses collègues ont recruté 114 patients fumeurs, qu'ils ont séparés en 3 groupes. Le premier groupe était constitué de 40 fumeurs refusant d'arrêter de fumer des cigarettes et qui ont donc continué. Ensuite, deux groupes, composés de 37 personnes chacun, ont pu être randomisés pour fumer des cigarettes électroniques avec ou sans nicotine. En dehors du refus du premier groupe d'arrêter de fumer, les groupes étaient similaires.

Les chercheurs ont estimé la fonction endothéliale à l'aide d'une mesure de dilatation dépendante du flux sanguin (ou flow-mediated dilation -FMD) au niveau du bras à l'enrôlement et un mois après le passage à la cigarette électronique.

En un mois, les fumeurs de cigarettes électroniques avec ou sans nicotine avaient eu une amélioration statistiquement significative de 1,5 point par rapport au groupe de fumeurs de cigarettes "classiques". Il n'y avait pas de différence significative entre les groupes avec ou sans nicotine.

L'amélioration était particulièrement nette pour les femmes, puisque celles fumant des cigarettes électroniques avec nicotine avaient un score amélioré de 1,8 point par rapport aux fumeuses de cigarettes "classiques". L'amélioration était même de 2,2 points quand les cigarettes électroniques étaient sans nicotine.

Les bénéfices étaient particulièrement importants pour les personnes ayant le mieux respecté l'utilisation de la cigarette électronique par rapport à celles faisant un double usage d’e-cigarettes et de cigarettes "classiques".

L'étude ne montre aucune amélioration entre les groupes de fumeurs de cigarettes "classiques" et électroniques sur d'autres mesures telles que la rigidité vasculaire mesurée par analyse de la vitesse des ondes pulsatiles (ou pulse wave velocity -PWV), la fréquence cardiaque ou les biomarqueurs de l'inflammation et de la réactivité plaquettaire.

Les auteurs expliquent que l'amélioration de la FMD est importante puisque "des méta-analyses antérieures ont démontré que les risques relatifs [...] des évènements cardiovasculaires étaient améliorés de 13% pour chaque point d'amélioration de la FMD".

"La tendance mondiale inquiétante de hausse du tabagisme chez les femmes [chez lesquelles la cigarette est liée à un risque sanitaire plus important que chez les hommes, ndlr] suggère que des mesures supplémentaires sont nécessaires d'urgence pour réduire les préjudices associés à la cigarette", estiment-ils. Un passage à la cigarette électronique doit donc être particulièrement encouragé chez celles-ci.

Ils tiennent cependant à souligner que "si cette étude apporte de nouvelles données pour l'amélioration rapide de la fonction vasculaire en passant de la cigarette 'classique' à la cigarette électronique et par là-même suggère que d'un point de vue vasculaire, l'e-cigarette pourrait être une alternative moins dommageable que la cigarette 'classique", il n'y a aucune justification ou données de notre travail qui permette d'affirmer que la cigarette électronique est sûre en tant que telle et ne devrait donc jamais être vue par les non-fumeurs comme un appareil sans risque à essayer".

L'association Sovape appelle, dans un communiqué du 18 novembre, "à diffuser cette information pour rassurer les millions de vapoteurs et fumeurs actuellement inquiets à tort", "après des mois de sensationnalisme et de rumeurs anxiogènes" sur la sûreté des e-cigarettes.

Début novembre, deux sociétés savantes estimaient aussi que la vape restait "probablement une aide efficace pour arrêter de fumer" malgré le contexte de "cas de toxicité pulmonaire" aux Etats-Unis.

Source: APMnews

Image par défaut

Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2019) — Le fumeur en réadaptation cardiaque

Y a-t-il une place pour la cigarette électronique chez les patients cardiaques ?

Intervenant: Kamel Abdennbi
Image par défaut

Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2019) — Tabagisme et maladies cardiovasculaires : ce que vous devez savoir

Tabac chauffé : un nouveau leurre de l'industrie du tabac

Intervenant: Bertrand Dautzenberg
Image par défaut

Programme Scientifique : Journées Européennes de la Société Française de Cardiologie (JE SFC 2019) — Tabagisme et maladies cardiovasculaires : ce que vous devez savoir

Cigarette électronique : quelles efficacité et sécurité chez les fumeurs cardiaques ?

Intervenant: Daniel Thomas

Mots clés: Prévention Prévention

Dépêche précédente

Maladie coronaire stable: absence de bénéfice d'une stratégie invasive précoce

Dépêche suivante

Les statines sont sans effet sur le déclin cognitif et du volume cérébral

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire