Les statines associées à une baisse de la mortalité chez les patients de réanimation

Publié le lundi 8 juillet 2019
dans

WASHINGTON, 5 juillet 2019 (APMnews) - Les patients traités par statine avant une admission en réanimation ont une mortalité à 90 jours significativement diminuée, en particulier la mortalité non cardiovasculaire, selon une étude coréenne publiée dans Anesthesiology.

Outre leurs effets hypocholestérolémiants, les statines ont des effets anti-inflammatoires, anti-thrombotiques et immunomodulateurs, susceptibles d'améliorer l'évolution de diverses maladies.

Un bénéfice sur la mortalité a été montré dans de précédentes méta-analyses chez les patients ayant une infection sévère ou un sepsis, mais d'autres études randomisées n'ont pas montré un tel bénéfice dans le sepsis ou le choc septique, ni dans le syndrome de détresse respiratoire ou l'atteinte pulmonaire aiguë, rappellent Tak Kyu Oh et ses collègues de la faculté de médecine de Séoul. L'effet des statines sur la mortalité des patients de réanimation reste indéterminé.

Leur étude de cohorte rétrospective a porté sur tous les patients admis en réanimation entre janvier 2012 et décembre 2017 dans un établissement hospitalier, soit 24.928 patients, dont 7.396 utilisaient des statines. Parmi eux, 5.354 utilisateurs de statine ont été appariés, en fonction d'un score de propension, à 7.758 non-utilisateurs de statine.

La mortalité à 90 jours était significativement plus élevée chez les non-utilisateurs de statine (11,8%) que chez les utilisateurs (8,5%). Le risque relatif de décès à 90 jours était significativement diminué de 30% chez les utilisateurs de statine.

Parmi les statines, le risque était significativement réduit avec la rosuvastatine (-42%) et l'atorvastatine (-28%), mais pas significativement, même s'il y avait une tendance dans le même sens, avec la simvastatine, la pitavastatine et les autres statines.

Le risque de mortalité non cardiovasculaire à 90 jours était significativement diminué de 32% chez les utilisateurs de statine, tandis que la mortalité cardiovasculaire n'était pas associée à l'utilisation des statines.

Source : APMnews

Mots clés: Médicament Médicament

Dépêche précédente

Utilité modeste des antagonistes du récepteur des minéralocorticoïdes après insuffisance cardiaque aiguë

Dépêche suivante

Infarctus ST+ "pur": le délai optimal pour reperfuser serait plus court qu'actuellement recommandé

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire