Les maladies hypertensives de la grossesse liées à un risque accru d'obésité à l'âge adulte

Publié le vendredi 4 mai 2018
dans

AUSTIN (Texas), 3 mai 2018 (APMnews) - Les maladies hypertensives de la grossesse sont associées à un plus grand risque d'obésité à l'âge adulte, selon une étude américaine présentée au congrès de l'American College of Obstetricians and Gynecologists (ACOG) à Austin.

Ibrahim Hammad de l'université de l'Utah à Salt Lake City et ses collègues ont comparé, dans une étude de cohorte rétrospective, 18.009 personnes issues de grossesse compliquée par une maladie hypertensive de la grossesse (hypertension gravidique, pré-éclampsie, HELLP syndrome, éclampsie), âgées de plus de 20 ans au moment de l'analyse, à 30.761 personnes non exposées à une maladie hypertensive de la grossesse, appariées pour l'âge maternel à la naissance, l'année de naissance, le sexe et les grossesses multiples.

Le risque d'obésité à l'âge adulte était significativement augmenté de 44% chez les personnes exposées à une maladie hypertensive de la grossesse par rapport à celles non exposées, selon le résumé de la communication.

L'existence d'une obésité maternelle augmentait davantage ce risque, d'un facteur 2,58.

En comparant cette fois au sein de fratries les personnes exposées et non exposées à une maladie hypertensive de la grossesse, le risque d'obésité à l'âge adulte s'avérait similaire, sauf pour les personnes exposées de sexe masculin (risque augmenté de 31%) et les aînés exposés (risque augmenté de 18%).

"Les maladies hypertensives de la grossesse sont associées indépendamment à un risque accru d'obésité à l'âge adulte. Cependant, cette association indépendante n'était pas démontrée dans l'environnement familial, fraternel", concluent les auteurs.

Source : APM International

Mots clés: Facteurs de risque Facteurs de risque

Dépêche précédente

Sevrage tabagique : varénicline, bupropion et patchs nicotiniques sans surrisque cardiovasculaire (étude randomisée)

Dépêche suivante

Des variants du gène codant l'apolipoprotéine (a) associés au risque cardiovasculaire résiduel sous statine

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire