Les complications sévères de l’artériopathie des membres inférieurs sont à haut risque de mortalité : une analyse de COMPASS

Publié le lundi 12 mars 2018
Late breaking trial ACC. 18

Ces données sont issues de l’étude COMPASS qui a inclus 5 551 patients présentant une artériopathie des membres inférieurs (AOMI) avec un suivi de 21 mois.

Les complications sévères de cette AOMI étaient définies comme la survenue d’une ischémie périphérique grave conduisant à une intervention (MALE) ou comme un événement cardiovasculaire grave, une amputation ou un décès.

L’association d’un traitement par rivaroxaban 2,5 mg X 2 à l’aspirine réduit de 49 %, par rapport à l’aspirine seule, la survenue des MALE, elle diminue de 29 % les interventions périphériques et les amputations de 55 %.

Chez les patients avec AOMI, la survenue de MALE s’accompagne d’un risque majoré d’évènements cardiovasculaires graves ou d’amputations, ce risque étant multiplié par 6,57. La mortalité toute cause est multipliée par 3,69. La prévention des MALE constitue donc un objectif majeur chez les patients ayant une AOMI.

 

Par Serge Kownator d'après la présentation de S. Anand et al. (Hamilton, Canada)

 

Dépêche précédente

Pas si asymptomatiques que cela !

Dépêche suivante

Le coiffeur est utile pour contrôler l’hypertension !

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire