Le régime méditerranéen diminue le risque cardiovasculaire chez les personnes âgées (étude épidémiologique)

Publié le mardi 11 avril 2017

MALAGA (Espagne), 7 avril 2017 (APMnews) - Les personnes âgées qui ont un régime alimentaire se rapprochant du régime méditerranéen ont un risque d'événement cardiovasculaire diminué, montre une étude épidémiologique italienne dont les résultats ont été présentés jeudi au congrès EuroPrevent à Malaga en Espagne.

Plusieurs études randomisées et épidémiologiques ont montré l'intérêt d'un régime de type méditerranéen, riche en fruits et légumes, noix, céréales, poisson, huile d'olive, et pauvre en viande et en produits laitiers, pour conserver un risque faible d'événement cardiovasculaire. M. Bonaccio de l'institut Neuromed IRCSS à Pozzilli en Italie et ses collègues se sont intéressés plus spécifiquement à son effet chez les personnes âgées.

Ils ont suivi durant 4,3 ans 5.162 personnes de 65 ans et plus. Leur adhésion à un régime de type méditerranéen était évaluée sur une échelle allant de 0 à 9. Durant le suivi, 309 personnes ont présenté un événement vasculaire et 370 sont décédées.

Les chercheurs ont constaté que chaque augmentation de 2 points sur l'échelle du régime méditerranéen était associée à une diminution de 21% du risque d'événement vasculaire. C'était surtout vrai pour les événements coronaires qui étaient diminués de 23%, les accidents vasculaires cérébraux n'étant diminués que de 11%.

De même, chaque augmentation de 2 points sur l'échelle du régime méditerranéen était associée à une réduction de 16% du risque de décès. Et si l'on s'intéresse aux personnes ayant au moins 6 points sur 9 sur cette échelle, leur mortalité était diminuée de 26%.

"Ces résultats montrent que l'adoption/continuation d'un régime méditerranéen est appropriée pour les personnes âgées pour minimiser leur risque de santé et maximiser leurs chances de vieillir en bonne santé", concluent les chercheurs dans le résumé de l'étude.

 

Source : APM International

Dépêche précédente

Hypertension : descendre en-dessous de 120/70 mmHg augmenterait la mortalité

Dépêche suivante

AVC: la fermeture du foramen ovale perméable associée à un taux de décès et de complications graves de plus de 15%

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire