Le ticagrelor fait aussi bien que le clopidogrel dans les STEMI thrombolysés : l’étude TREAT

Mis à jour le mercredi 14 mars 2018
dans
Late breaking trial ACC. 18

Les recommandations actuelles en cas de thrombolyse dans l’infarctus du myocarde reposent sur l’utilisation de l’aspirine et du clopidogrel et cela quelle que soit la stratégie de traitement de la lésion coupable.

L’étude TREAT a comparé chez ces patients thrombolysés (10% des patients en préhospitalier en France) la stratégie classique avec clopidogrel (dose de charge 300mg, puis 75mg/j) ou la stratégie ticagrelor (dose de charge 180mg, puis 90 mg x 2/j). Le critère principal de jugement était la non-infériorité pour les hémorragies majeures selon TIMI à 30 jours.

L’étude a inclus 3 799 patients en majorité des hommes jeunes (77.4%, 59 ans); 57% des patients ont bénéficié d’une angioplastie au cours du séjour et parmi eux 42% dans les 24 heures.

L’étude montre une non-infériorité pour les saignements majeurs à 30 jours, avec une augmentation significative des saignements mineurs et des taux comparables d’évènements cliniques lors du suivi à 6 et 12 mois. Les données importantes complémentaires concernant les taux de normalisation de ST, de flux TIMI 3 et d’angioplastie de sauvetage seront bien sûr à analyser lors de la publication.

Safety outcomes - étude TREAT

 

Secondary efficacy - étude TREAT

Cette étude confirme donc l’efficacité de la stratégie ticagrelor lors de la prise en charge des STEMI thrombolysés en préhospitalier.

Par Yves Cottin d'après la présentation de O. Berwanger (Brésil)

 

Autres études

Mots clés: Coronaire Coronaire , Médicament Médicament , Thrombose Thrombose

Dépêche précédente

Pas si asymptomatiques que cela !

Dépêche suivante

Le coiffeur est utile pour contrôler l’hypertension !

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire