Le dabigatran protège des conséquences des atteintes myocardiques après chirurgie non cardiaque : l’étude MANAGE

Mis à jour le vendredi 16 mars 2018
Late breaking trial ACC. 18

Une atteinte myocardique après une chirurgie non-cardiaque (MINS pour myocardial injury after non-cardiac surgery) est en rapport soit avec un infarctus authentique ou une montée de troponine dans les 30 jours, sans occlusion coronaire.

Dans les 2 cas, il a été démontré que ces patients sont sujets à des évènements cardiovasculaires dans les 2 ans qui suivent l’intervention, et la prise en charge des MINS n’est pas claire. On estime que 8 millions de personnes sont atteints de MINS chaque année dans le monde. Le dabigatran a démontré son intérêt à prévenir les évènements thromboemboliques veineux en péri-opératoire, mais son intérêt à prévenir les MINS n’est pas connu.

L’essai MANAGE a randomisé 1 754 patients (âge moyen 70 ans) atteints de MINS pour recevoir dabigratran 110 x 2 ou placebo, avec comme critère primaire de jugement la survenue d’évènements cardio-vasculaires fatals ou non, incluant les évènements thrombo-emboliques et vasculaires périphériques. La durée de suivi moyenne était de 16 mois. Parmi eux, 20% avaient un authentique infarctus et 80% une augmentation isolée de troponine. Plus de 40% des patients ont arrêté l’étude prématurément, en majorité à leur demande ; la survenue de saignement était la cause d’arrêt dans 7% des cas.

L’étude démontre une diminution significative du critère primaire (HR = 0.72, p=0.012), baisse en rapport avec une diminution relativement homogène de l’ensemble des évènements, sans sur-risque hémorragique significatif. L’analyse en sous-groupe a montré un bénéfice plus franc en cas d’infarctus avéré et en cas d’introduction du dabigatran avant les 5 premiers jours, sans interaction significative. Il s’agit là du premier essai démontrant l’intérêt d’une intervention pharmacologique spécifique dans ce contexte.

Par Victor Aboyans d'après la présentation de P.J. Devereaux (Hamilton, Canada)

Autres études

Dépêche précédente

Pas si asymptomatiques que cela !

Dépêche suivante

Le coiffeur est utile pour contrôler l’hypertension !

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire