L' étude TIDES-ACS (EuroPCR 2018 - Hotline)

Publié le vendredi 8 juin 2018
dans

TIDES-ACS étudiait le stent bio actif vs stent actif dans le contexte de syndrome coronaire aigü (SCA) avec un recul de 18 mois, et une analyse en supériorité.

Pour rappel, les stents actifs (DES) délivrent une drogue antiproliférative à partir d'un polymère durable. Ils ont montré un bénéfice sur la resténose intra-stent après angioplastie coronaire percutanée par rapport aux stents nus (BMS).

Cependant, ils sont associés à une endothélialisation retardée et incomplète, ce qui induit un risque accru de thrombose tardive intra-stent. C’est pour cette raison qu’une durée prolongée de double antiagrégation plaquettaire (DAPT) est actuellement recommandée, augmentant de fait le risque de complication hémorragique. De nombreux stents sont en cours de développement dans le but de répondre à cette problématique d’événements thrombotiques tardifs et de durée de DAPT. Parmi ces endoprothèses « nouvelle génération », le stent Optimax™ est un stent dit « bioactif » (BAS) avec un revêtement en oxynitrure de titane (TiNO). Le but étant d'obtenir une cicatrisation endothéliale plus efficace et plus rapide au niveau du site d'implantation du stent. Des résultats encourageant en terme d’efficacité et de sécurité à 12 mois ont étaient présentés à l’ESC 2017, où les MACE étaient présents chez 6,3% des patients traités par BAS-TiNO, contre 7,0% de ceux recevant des EES (p pour la non-infériorité <0,001).

Lors du congrès EuroPCR 2018 à Paris, le Dr. Pasi Karjalainen, a présenté les résultats préliminaires très attendus de l'étude TIDES-ACS. Il s’agit d’une étude prospective conduite dans 12 centres internationaux, ayant randomisés 1491 patients avec syndrome coronaire aigu (SCA) traités par angioplastie soit avec stents bioactifs revêtus de TiNO (OptimaxTM de Hexacath, France) et soit par stents actifs à l’évérolimus (EES) de dernière génération (SYNERGYTM de Boston Scientific, USA). Les résultats de TIDES-ACS à 18 mois de suivi révèlent que l'endoprothèse Optimax™-BAS est supérieure au Synergy™-EES sur le critère primaire chez les patients atteints d'un syndrome coronarien aigu. Le critère primaire composite (décès cardio-vasculaire, récidive d’infarctus et hémorragie majeure) est survenu chez 3,7% des patients dans le bras BAS-TiNO, contre 7,8% des patients dans le bras EES (supériorité p = 0,001). Concernant l’analyse des événements cardiaques majeurs (MACE) à 18 mois, on observe moins de décès d’origine cardiaque (0,6% contre 2,6%, respectivement, p = 0,002) et de récidives d’infarctus (2,2% contre 5,0%, respectivement, p = 0,004) avec les stents Optimax™-BAS.

En conclusion, l'essai TIDES-ACS est la première étude randomisée head-to-head comparant la technologie innovante de stents bioactifs face aux stents actifs de dernière génération dans le contexte de SCA. Les résultats préliminaires du suivi à 18mois montrent une supériorité de ces stents bioactifs à l’oxynitrure de titane sur un critère dur d’événements cardiaques majeurs. Cette technologie innovante offre donc de possibles perspectives pour optimiser la ré-endothélialisation rapide post-angioplastie. Un suivi plus prolongé nous permettra d’avoir plus de données sur l’apparition et les caractéristiques du néo-athérome sur ces stents.

Alexandre Gautier

Par Alexandre Gautier du Collège des Cardiologues en Formation - CCF

 

Mots clés: Interventionnel Interventionnel

Dépêche précédente

Angor stable : le bénéfice de la revascularisation percutanée confirmé par plusieurs études

Dépêche suivante

Une nouvelle cible thérapeutique potentielle contre l'hypercholestérolémie

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire