Insuffisance cardiaque: les soins palliatifs réduisent les ré-hospitalisations multiples

Publié le mercredi 24 juin 2020
dans
APM news

WASHINGTON, 23 juin 2020 (APMnews) - L'administration de soins palliatifs aux patients hospitalisés pour une insuffisance cardiaque est associée à une réduction des ré-hospitalisations multiples ultérieures et une amélioration de leur évolution, selon une étude américaine publiée dans le Journal of the American Heart Association (JAHA).

Les soins palliatifs visent à soulager la douleur, apporter un soutien émotionnel et optimiser la qualité de vie des patients, et peuvent être bénéfiques chez les patients atteints de maladie chronique et évolutive, indépendamment d'éventuelles mesures de limitation des thérapeutiques actives pour les patients en fin de vie.

Les sociétés savantes de cardiologie américaines ont recommandé en 2013 le recours aux soins palliatifs pour certains patients hospitalisés et la coordination des soins dans l'insuffisance cardiaque chronique. Mais les soins palliatifs restent peu utilisés chez les insuffisants cardiaques, soulignent Michelle Diop du Providence VA Medical Center (Rhode Island) et ses collègues.

Ils ont examiné l'association entre soins palliatifs administrés pendant l'hospitalisation pour insuffisance cardiaque et le risque, dans les 6 mois suivants, de ré-hospitalisations multiples, d'admission en réanimation, ou de recours à la ventilation mécanique, à l'implantation d'un pacemaker ou d'un défibrillateur.

Leur étude a porté sur 1.431 patients hospitalisés pour une insuffisance cardiaque, ayant reçu des soins palliatifs, appariés en fonction d'un score de propension à 1.431 patients également hospitalisés pour une insuffisance cardiaque, ne recevant pas de soins palliatifs.

Les soins palliatifs ont été associés à une diminution significative du taux de ré-hospitalisations multiples (30,9% contre 40,3%), de ventilation mécanique (2,8% contre 5,4%) et d'implantation d'un défibrillateur (2,1% contre 3,6%).

En ajustant en fonction des différences inter-hôpitaux, les soins palliatifs étaient associés à une réduction statistiquement significative de 27% du risque de ré-hospitalisations multiples et de 24% du risque de recours à la ventilation mécanique.

"Lorsqu'ils sont disponibles, l'engagement des patients insuffisants cardiaques et de leurs soignants dans les soins palliatifs pour le contrôle des symptômes, la qualité de vie, et les discussions d'objectifs des soins, peut être associé à une réduction des hospitalisations et de la ventilation mécanique", concluent les auteurs.

"La progression de l'insuffisance cardiaque étant caractérisée par un déclin fonctionnel progressif, il y a une prise de conscience croissante que les soins palliatifs peuvent jouer un rôle important pour atténuer l'impact de l'insuffisance cardiaque, contrôler les symptômes et assurer la continuité des soins afin d'atteindre les objectifs du patient", ajoutent-ils.

(JAHA, publication en ligne du 27 mai)

Source: APMnews

Dépêche précédente

Télésuivi de l'insuffisance cardiaque: une réduction des hospitalisations, mais pas de la mortalité (étude française)

Dépêche suivante

Valvulopathies : premières expériences chez l'homme prometteuses pour un traitement par ultrasons non invasif

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire