Énoncé de position de l'EAPCI sur la prise en charge invasive des syndromes coronariens aigus pendant la pandémie de COVID-19 : mise en perspective par le Pr Martine Gilard

Publié le jeudi 14 mai 2020
dans

D’après le résumé en français par le Pr Martine Gilard de l'article " EAPCI Position Statement on Invasive Management of Acute Coronary Syndromes during the COVID-19 pandemic ", co-publié dans l'European Heart Journal/EuroIntervention le 14 mai 2020.

Le Pr Martine Gilard, présidente sortante de la Société Française de Cardiologie et co-auteur de l'article, propose un résumé ainsi qu'une mise en perspective dans la pratique.

" En cette période de pandémie, une grande partie de nos soignants et de notre capacité hospitalière est mobilisée afin de prendre en charge les patients atteints par le COVID-19. Cependant les autres urgences médicales sont toujours présentes.

Bien que les situations soient différentes dans chaque pays européens, tous rencontrent des difficultés ou des interrogations sur la prise en charge des syndromes coronariens aigus. C’est pourquoi, l’EAPCI a rédigé ce document afin de proposer des solutions dans ce contexte.

Cet article nous rapporte les taux élevés de troponines chez les patients COVID-19, la nécessité de redéfinir pour les infarctus les délais de prise en charge, la place de la fibrinolyse lorsque ces délais sont trop importants. Il rapporte également la nécessité  de protéger les équipes médicales en considérant  la possibilité que les patients aigus soient à priori des patients contaminés et explique l’importance de définir des voies de prise en charge différentes en fonction de la présence ou de l’absence de contamination. Des algorithmes de prise en charge illustrent ces recommandations.

Pr Martine Gilard

Présidente sortante de la SFC "

Lire l'énoncé dans l'European Heart Journal / Lire l'énoncé sur le site d'EuroIntervention

 

 

Mots clés: Recommandations Recommandations

Dépêche précédente

Angioplastie après infarctus : la bivalirudine fait jeu égal avec l'héparine chez les patients âgés

Dépêche suivante

Les troubles hypertensifs de la grossesse associés à des troubles mentaux chez l'enfant même sans antécédents

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire