Diabète et fibrillation atriale : le risque thrombo-embolique lié au niveau d'HbA1c

Publié le vendredi 10 mai 2019
dans

WASHINGTON, 9 mai 2019 (APMnews) - Le risque thrombo-embolique après une fibrillation atriale chez les patients atteints de diabète de type 2 est associé au niveau d'hémoglobine glyquée, selon une étude danoise publiée dans Circulation: Arrhythmia and Electrophysiology.

La fibrillation atriale augmente le risque d'évènements thrombo-emboliques, et le diabète augmente le risque d'accident vasculaire cérébral (AVC) chez les patients atteints de fibrillation atriale, rappellent Mia Vicki Fangel de l'université d'Aalborg (Danemark) et ses collègues. Ils ont examiné l'effet du statut glycémique, mesuré par l'HbA1c, sur le risque thrombo-embolique, chez les patients diabétiques de type 2 et développant une fibrillation atriale.

Leur étude de cohorte à partir des données des registres danois a inclus 5.386 patients diabétiques de type 2 ayant une fibrillation atriale non valvulaire incidente. Ils ont été répartis dans 3 catégories selon leur niveau d'HbA1c: inférieur ou égal à 6,5%, compris entre 6,6% et 7,5%, supérieur à 7,5%.

Par rapport à une HbA1c inférieure ou égale à 6,5%, le risque de thrombo-embolie était significativement augmenté de 49% et de 59% dans les 2 catégories supérieures d'HbA1c, respectivement.

Une association similaire était observée pour une durée du diabète inférieure à 10 ans; en revanche, chez les patients diabétiques depuis plus de 10 ans, une HbA1c plus élevée n'était pas associée à un risque plus élevé de thrombo-embolie.

"Ces résultats confortent les recommandations actuelles qui préconisent un contrôle glycémique strict chez les patients ayant un diabète de type 2 de courte durée", concluent les auteurs.

(Circulation: Arrhythmia and Electrophysiology)

Source : APM News

Dépêche précédente

AMM européenne conditionnelle pour un antidote aux anticoagulants anti-facteur Xa

Dépêche suivante

Fibrillation atriale : l'anticoagulation orale reste sous-optimale en France après l'introduction des AOD

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire