Des auto-anticorps pourraient être impliqués dans les arrêts cardiaques non expliqués

Publié le mardi 19 mai 2020
dans
APM news

WASHINGTON, 18 mai 2020 (APMnews) - Des auto-anticorps dirigés contre certains canaux ioniques des cellules cardiaques pourraient être impliqués dans des arrêts cardiaques aux causes non identifiées, selon une étude canadienne et suisse publiée dans Circulation.

Dans 5% à 10% des cas, l'arrêt cardiaque reste inexpliqué. Or les arythmies cardiaques sont les principales causes d'arrêt cardiaque, et de plus en plus d'éléments soutiennent l'implication d'auto-anticorps dans l'arythmogenèse, soulignent Ange Maguy de l'université de Berne (Suisse) et ses collègues.

Ils ont réalisé un dépistage d'auto-anticorps chez 23 patients victimes d'un arrêt cardiaque inexpliqué, 22 patients victimes d'un arrêt cardiaque d'origine ischémique et 29 personnes en bonne santé appariées pour l'âge, le sexe et l'indice de masse corporelle.

Ils ont pour cela utilisé une micropuce peptidique spécifiquement conçue pour détecter les immunoglobulines G ciblant les épitopes de tous les canaux ioniques des cellules cardiaques possédant un domaine extracellulaire.

Ce dépistage a permis d'identifier un auto-anticorps dirigé contre un domaine constituant le pore du canal calcium voltage-dépendant de type L (Cav1.2) (domaine DIIIE3), comme biomarqueur de l'arrêt cardiaque idiopathique.

Les chercheurs ont également réalisé des études fonctionnelles sur des cardiomyocytes dérivés de cellules souches pluripotentes induites humaines, montrant que ces anticorps anti-Cav1.2 purifiés de patients victimes d'un arrêt cardiaque idiopathique étaient pro-arythmogènes, en réduisant la durée du potentiel d'action via l'inhibition des canaux calciques.

Cette étude a permis d'identifier des auto-anticorps inconnus jusqu'ici, ciblant les séquences extracellulaires des canaux ioniques cardiaques, et en particulier une signature anticorps spécifique aux patients ayant eu un arrêt cardiaque, concluent les auteurs.

(Circulation, publication en ligne du 21 avril)

Source: APMnews

Mots clés: Rythmologie Rythmologie

Dépêche précédente

Énoncé de position de l'EAPCI sur la prise en charge invasive des syndromes coronariens aigus pendant la pandémie de COVID-19 : mise en perspective par le Pr Martine Gilard

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire