Chirurgie cardiaque : une pression artérielle cible élevée ou basse lors de la CEC n’influe pas sur le risque d’AVC

Publié le mardi 23 janvier 2018
dans

WASHINGTON, 23 janvier 2018 (APMnews) - Cibler une pression artérielle moyenne (PAM) élevée ou basse lors de la circulation extracorporelle (CEC) au cours d’une chirurgie cardiaque n’affecte pas le volume ou le nombre de lésions cérébrales ischémiques, selon une étude danoise publiée dans Circulation.

Les lésions cérébrales sont une complication importante de la chirurgie cardiaque avec CEC. Anne G. Vedel de l’université de Copenhague et ses collègues ont cherché à savoir si une PAM cible élevée ou basse pendant la CEC réduisait les infarctus cérébraux dans ce contexte.

Ils ont randomisé 197 patients entre une PAM cible élevée (70-80 mmHg) et faible (40-50 mmHg) pendant la CEC, et ont mesuré par IRM de diffusion le volume total des nouvelles lésions cérébrales ischémiques apparues après la chirurgie, entre J3 et J6.

De nouvelles lésions cérébrales ont été observées après la chirurgie chez 52,8% des patients dans le groupe PAM cible faible et 55,7% des patients dans le groupe PAM cible élevée, sans différence statistiquement significative.

Le volume total des lésions était comparable dans les 2 groupes (25 mm3 et 29 mm3).

De même, le nombre de nouvelles lésions observées était similaire dans les 2 groupes (1 par patient dans les 2 cas).

Il n’y avait pas de différence en termes de fréquence des effets indésirables graves.

(Circulation, publication en ligne du 16 janvier)

Source : APM International

Mots clés: Chirurgie Chirurgie

Dépêche précédente

Cardiopathies congénitales : le risque de cancer augmenté par la multiplication des examens d'imagerie

Dépêche suivante

Insuffisance cardiaque: le traitement médicamenteux souvent insuffisant avant une resynchronisation ou un défibrillateur

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire