Chirurgie cardiaque: l'amorçage de la CEC par plasma frais congelé peut être évité chez les jeunes enfants

Publié le jeudi 7 novembre 2019
dans
APM news

WASHINGTON, 31 octobre 2019 (APMnews) - L'amorçage de la circulation extracorporelle (CEC) par plasma frais congelé peut être évité dans la chirurgie cardiaque congénitale chez les jeunes enfants, et remplacé par une solution cristalloïde, selon une étude belge publiée dans Anesthesiology.

Le plasma frais congelé est souvent utilisé pour amorcer la CEC en chirurgie cardiaque pédiatrique, mais dans la mesure du possible il est important d'éviter les transfusions de produits sanguins allogéniques, en particulier le plasma frais congelé au cours de la chirurgie cardiaque congénitale, soulignent Audrey Dieu des hôpitaux universitaires Saint-Luc à Bruxelles et ses collègues.

De précédents essais randomisés comparant les cristalloïdes au plasma frais congelé pour l'amorçage ont donné des résultats contradictoires, mais la plupart n'étaient pas en aveugle, et/ou n'utilisaient pas les cristalloïdes seuls, ou utilisaient une quantité variable de plasma frais congelé.

Les chercheurs ont randomisé 59 enfants de 7 kg à 15 kg recevant une chirurgie cardiaque congénitale, entre un amorçage de la CEC par plasma frais congelé à 15 mL/kg, et un amorçage par cristalloïdes (PlasmaLyte*, Baxter) à 15 mL/kg.

Les pertes sanguines postopératoires (dans les 6 premières heures après l'arrivée en salle de soins intensifs) médianes étaient de 7,1 mL dans le groupe plasma frais congelé et 5,7 mL dans le groupe cristalloïde. La proportion de patients recevant d'autres transfusions en plus de l'amorçage était respectivement de 26,7% et 37,9%. Les différences n'étaient pas statistiquement significatives.

Le nombre médian de produits sanguins supplémentaires administrés en intra- et postopératoire n'était pas non plus significativement différent entre les 2 groupes.

Aucun évènement indésirable lié à l'étude n'a été relevé.

Ces résultats "montrent que l'amorçage avec le plasma frais congelé peut être évité chez les jeunes enfants pesant entre 7 et 15 kg. D'autres essais bien conçus doivent être menés pour évaluer si cette stratégie peut aussi être appliquée aux nouveau-nés et aux enfants de très petit poids recevant une chirurgie cardiaque complexe" concluent les auteurs.

Source: APMnews

Mots clés: Chirurgie Chirurgie , Pédiatrie Pédiatrie

Dépêche précédente

Ablation de la fibrillation atriale: la cryogénie aussi efficace que les radiofréquences

Dépêche suivante

La prématurité associée au risque de dyslipidémie chez l'adulte jeune

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire