Anticoagulant d'action directe: 29% de prescriptions non conformes (étude française)

Publié le jeudi 4 mai 2017

ROUEN, 3 mai 2017 (APMnews) - Les prescriptions d'anticoagulants d'action directe (AOD) ont été trouvées non conformes aux posologies recommandées pour ces médicaments dans 29% des cas, avec majoritairement des sous-dosages, dans une étude présentée fin avril au congrès de la Société française de pharmacologie et de thérapeutique (SFPT) à Rouen.

Marjorie Bernier-Lahaie et ses collègues du CHU de Nice ont étudié 552 patients ayant eu une prescription de dabigatran (Pradaxa*, Boehringer Ingelheim; 138 patients) et rivaroxaban (Xarelto*, Bayer; 414 patients) en prévention des accidents vasculaires cérébraux et embolies systémiques dans la fibrillation atriale.

Ils ont constaté que 29% des prescriptions n'étaient pas conformes (12% pour le dabigatran et 32% pour le rivaroxaban).

Il s'agissait principalement de sous-dosages (71% des prescriptions non conformes). Ceux-ci résultaient d'adaptations de doses inappropriées dans 81% des cas et de posologies hors recommandations dans 19%.

Pour les surdosages, il s'agissait de non-réductions de doses pour s'adapter à la fonction rénale dans 87%, de non-adaptations à l'âge dans 2% et de posologies hors recommandations dans 11%.

Parmi les patients ayant eu une prescription non conforme, 29% (46 patients sur 161) ont présenté des effets indésirables. Il s'agissait d'effets hémorragiques pour 61% de ces 46 patients et d'effets ischémiques pour 39%.

Les chercheurs ont fait l'hypothèse que les sous-dosages, non-conformité la plus fréquente, étaient liés à une crainte des effets hémorragiques. Mais la conséquence est que "les patients sous-dosés ont une tendance à présenter plus d'accidents de type ischémique, en particulier pour le rivaroxaban".

Source : APM International

Dépêche précédente

Fer intraveineux en traitement de l'insuffisance cardiaque: Vifor fait la promotion des nouvelles recommandations

Dépêche suivante

VIH : le ténofovir protègerait contre l'insuffisance cardiaque

0 commentaire — Identifiez-vous pour laisser un commentaire