VOYAGER-PAD : AOMI revascularisée, l’association aspirine/rivaroxaban faible dose fait mieux que aspirine seule sur les évènements vasculaires majeurs

Mis à jour le mercredi 8 avril 2020
dans

Auteur :
Pr Albert Hagège
Chef du département de Cardiologie, HEGP, Paris

D’après la présentation de Marc BONACA, Aurora durant l’ACC/WCC.20

En direct de l'ACC/WCC.20

ACC 2020

Les patients avec artérite de jambes ayant été revascularisés sont à haut risque d'événements indésirables majeurs cardiovasculaires et d’amputation de membre.

Dans cet essai en double aveugle avec un suivi médian de 28 mois, 6 564 patients AOMI revascularisés ont été randomisés pour recevoir du rivaroxaban (2,5 mg x 2/j) plus aspirine ou un placebo plus aspirine.

Le critère composite principal d'efficacité associait survenue d’une ischémie aiguë de membre, amputation majeure, infarctus du myocarde, AVC ou décès cardiovasculaire. La tolérance était jugée sur la survenue d’un saignement majeur selon la classification TIMI (critère principal) ou ISTH (critère secondaire).

Le principal critère d'efficacité est noté chez 508/3 286 sous rivaroxaban et 584/3 278 sous placebo, soit des incidences à 3 ans de 17,3 % vs. 19,9 % respectivement (HR 0,85, IC 95 %, 0,76-0,96; p = 0,009).

Des saignements majeurs TIMI sont notés chez 62 patients sous rivaroxaban vs. 44 patients sous placebo (2,65 % et 1,87 %; HR 1,43; IC9 5% 0,97-2,10; p = 0,07), et les saignements majeurs ISTH chez 140 vs. 100 patients respectivement (5,94 % et 4,06 %; HR 1,42; IC 95 % 1,10-1,84; p = 0,007).

Ainsi rivaroxaban + aspirine chez les patients avec AOMI à haut risque réduit, par rapport à aspirine seule, amputations, infarctus, AVC ischémique et décès cardiovasculaires sans plus de saignements majeurs de type TIMI. À quand l’AMM ?

 

 

Pour en savoir plus, consultez les diapositives en langue anglaise : VOYAGER PAD: Rivaroxaban For Prevention of CV and Limb Events After Lower Extremity Revascularization

Toute l'actualité de l'ACC/WCC.20