TICO : on peut limiter l'aspirine à 3 mois vs l'association avec ticagrelor 12 mois après stenting pour SCA

Publié le mardi 31 mars 2020
dans

Auteur :
Pr Albert Hagège
Chef du département de Cardiologie, HEGP, Paris

D’après la présentation de Yang Soo JANG, Séoul durant l’ACC/WCC.20

En direct de l'ACC/WCC.20

ACC 2020

TICO, a inclus 3 056 patients avec SCA en Corée du Sud (âge moyen = 61 ans, 39 % > 65 ans, 79 % hommes, 27 % diabétiques) traités par stenting coronaire.  Ils ont été randomisés pour recevoir une double antiagrégation plaquettaire (aspirine + ticagrelor) pendant la durée habituelle de 12 mois (DAPT classique) ou une DAPT courte de 3 mois suivie d'une monothérapie ticagrelor. Le critère d'évaluation principal était le taux net d'événements cliniques indésirables (NACE) à 12 mois, associant saignements majeurs (TIMI) et décès toutes causes, infarctus du myocarde, thrombose de stent, AVC ou revascularisation du vaisseau cible (MACCE).

Résultats

A 12 mois, le taux de NACE était de 3,9 % sous DAPT courte versus 5,9 % sous DAPT classique (HR = 0,66 ; IC 95 % ; 0,48-0,92 ; p= 0,01), différence due à une réduction du risque de saignement majeur dans le premier groupe (1,7 % vs 3 % ; HR = 0,56 ; IC 95 % = 0,34-0,91; p = 0,02). Aucune différence significative n'a été observée entre les groupes concernant les MACCE (2,3 % vs 3,4 %), ni les thromboses de stents (0,4 % et 0,3 %).

A 3 mois, le taux de NACE était de 1,4 % et 3,5 %, respectivement (HR = 0,41 ; IC 95 % = 0,25-0,68 ; p = 0,001), avec des saignements majeurs dans 0,26 % et 1,5 %, respectivement (HR = 0,13 ; IC 95 % = 0,04-0,44 ; p = 0,001).

A noter que les patients pluritronculaires faisaient mieux avec le DAPT classique et que les patients à haut risque de saignement ont été exclus de l'étude.

 

Toute l'actualité de l'ACC/WCC.20