SYNTAX : Angioplastie(s) et pontage(s) font jeu égal en termes de mortalité à 10 ans chez les tritronculaires ou en cas de tronc commun

Mis à jour le lundi 23 septembre 2019
dans
Collège des Cardiologues en Formation

Auteur : 
Myriam Akodad, Membre du Collège des Cardiologues en Formation, Montpellier

D'après la commuication de Daniel J.F.M. Thuijs (Rotterdam, Nederland), “ Percutaneous coronary intervention versus coronary artery bypass grafting in patients with three-vessel or left main coronary artery disease: 10-year follow-up of the multicentre randomised controlled SYNTAX trial ”

En direct de l'ESC Congress 2019

L’étude SYNTAX publiée en 2009 comparait angioplastie coronaire avec le stent de première génération au Paclitaxel (Taxus) et pontage coronaire chez les patients tritronculaires ou avec atteinte du tronc commun. Cette étude incluant 1800 patients dans 85 centres européens ou nord-américains a démontré la non-infériorité de l’angioplastie coronaire par rapport au pontage sur les évènements cardiovasculaires majeurs. De même, la survie était similaire à 5 ans de suivi dans les 2 groupes.

L’étude SYNTAX présentait les résultats à 10 ans en termes de mortalité toutes causes dans la population de l’étude SYNTAX avec un suivi pour 94% des patients. On ne notait pas de différence en termes de mortalité toutes causes à 10 ans entre angioplastie coronaire et pontage coronaire (27.0% versus 23,5%, HR 1,17, 95%CI [0,97-1,41], p=0,092 respectivement). Dans l’analyse en sous-groupes, la survie à 10 ans semblait meilleure avec le pontage coronaire dans 2 sous-groupes de patients : les patients tritronculaires et les patients avec lésions complexes (SYNTAX score ³ 33).

Au total, on ne note pas de différence en termes de mortalité entre angioplastie coronaire et pontage chez les patients tritronculaires ou avec atteinte du tronc commun avec cependant un signal en faveur de la chirurgie pour les lésions complexes et les patients tritronculaires. Ces données à long terme évaluent les résultats de l’angioplastie coronaire avec des stents de première génération et sans les éléments « contemporains » de l’évaluation des lésions comme l ‘évaluation fonctionnelle des lésions par FFR. Ainsi les données à long terme d’études plus récentes comparant les 2 stratégies de revascularisation sont attendues.
 

Critère de jugement principal

Critère de jugement principal : pas de différence en terme de mortalité toutes causes à 10 ans entre pontage et angioplastie coronaire chez les patients tritronculaires ou avec lésion du tronc commun

 

Analyse en sous-groupe

Analyse en sous-groupe : meilleure survie à 10 ans avec le pontage coronaire dans les sous-groupes tritronculaires et lésions complexes (SYNTAX score ³ 33)

Toute l'actualité de l'ESC 2019