REDUCE-IT : Oméga-3 et protection cardiovasculaire, le retour ?

Publié le lundi 12 novembre 2018
dans

AHA 2018
Congrès AHA 2018

Étude REDUCE-IT (Reduction of Cardiovascular Events with Icosapent Ethyl–Intervention Trial)

L’acide eicosapentaénoïque (EPA) issu des poissons gras a un effet hypotriglycéridémiant connu. Cette étude multicentrique, randomisée, double-aveugle versus placebo, a inclus 8179 patients sous statine à haut risque, 70% en prévention cardiovasculaire secondaire ou avec diabète et autres facteurs de risque, ayant une triglycéridémie à jeun entre 1,35 et 5 g/L et un LDL-C entre 0,4 et 1 g/L.

Pendant en moyenne 5 ans, ils ont reçu soit EPA 2 g x 2/j, soit placebo. Le critère primaire de jugement principal (décès cardiovasculaires, infarctus du myocarde ou AVC non fatals) a été observé chez 17% des patients sous EPA contre 22% des patients sous placebo (HR=0,75; P<0,001) ; Lorsque revascularisation coronaire et angor instable sont aussi pris en compte, la différence reste comparable (11,2% versus 14,8%, ; HR=0,74; P<0,001) ; Le taux de décès cardiovasculaire était également plus bas sous EPA (4,3% vs. 5,2%; HR=0,80; P=0,03), avec cependant sous EPA plus de FA (3,1% vs. 2,1%, P=0,004) et de saignements sévères (2,7% vs. 2,1%, P=0,06). Le retour de l’hypertriglycéridémie dans les facteurs de risque cardiovasculaires et des bons vieux oméga-3 issus des graisses de poissons…. 

Référence

Bhatt DL, NEJM 2018

Toute l'actualité de l'AHA 2018