PCR London Valves 2022 : l'étude TRAVEL

Mis à jour le jeudi 1 décembre 2022
dans
Vassili Panagides

Auteur :
Vassili PANAGIDES
Marseille

GACI

En direct de PCR London Valves 2022

“Transcatheter tricuspid valve replacement with the LuX-Valve system one-year results of a multicentre, first-in-man experience.”, présenté à PCR LV 2022 par Thomas Modine (France), le dimanche 27 novembre 2022.

Messages clés

Les résultats hémodynamiques et cliniques observés un an après l’implantation de la LuX-Valve sont très prometteurs. Cette prothèse présente l’avantage d’être implantable dans de larges anatomies annulaires.

D’autres études sont attendues afin de confirmer ces résultats avec la seconde génération du dispositif.

Perspectives pour la pratique clinique

Traitement percutané des fuites tricuspidiennes sévères récusées au traitement chirurgical. 

Introduction

L’insuffisance tricuspidienne sévère symptomatique récusée à la chirurgie est une situation clinique fréquente, pour laquelle la prise en charge actuelle repose souvent sur un traitement médical seul, en l’absence d’alternative validée.

Malheureusement, le pronostic de ces patients est très péjoratif. C’est dans ce contexte que plusieurs stratégies percutanées sont en cours de développement, dont le remplacement valvulaire.

Objectif de l'étude

L’étude TRAVEL a pour objectif l’évaluation d’une de ces prothèses : la LuX-Valve, chez les patients avec fuite tricuspidienne sévère symptomatique.

Principes de l'étude

L’étude TRAVEL est une étude prospective, multicentrique, ayant inclus 31 patients, et visant à déterminer la mortalité toute cause confondue et les résultats sur la fuite tricuspide à un an.

La première génération de valve (étudiée dans cette étude) était implantée par voie transatriale à l’aide d’un système de délivrance 32Fr. Une seconde génération de valve a actuellement remplacé le précédent dispositif et est maintenant implantée par voie transjugulaire percutanée à l’aide d’un système de délivrance de 31 Fr. Les deux générations présentent un système d’ancrage ventriculaire (septal) pour garantir sa fixation. Ce système est utilisable pour des anatomies extrêmes, avec des diamètres annulaires pouvant aller jusqu’à 70 mm.

La moyenne d’âge des patients inclus était de 68 ans avec 64,5 % de femmes. 83,9 % des patients présentaient de la fibrillation atriale, et 9,7 % d’entre eux étaient déjà implantés d’un stimulateur / défibrillateur cardiaque.

Résultats

Concernant les événements cliniques adjudiqués, à 1 an, seulement 1 décès (3,2 %) a été constaté, 2 patients (6,5 %) ont présenté une hémorragie et 1 patient (3,2 %) a nécessité la mise en place d’un pacemaker.

Les résultats hémodynamiques sont très bons, puisque 92,5 % des patients ont une fuite inférieure à modérée à un an, et la classe fonctionnelle s’améliore au cours du temps (Figure 1) :

Figure 1 : Résultats hémodynamiques de l'étude TRAVEL

Conclusion

L’étude TRAVEL démontre la faisabilité et l’efficacité de l’utilisation de la LuX-valve chez les patients présentant une fuite tricuspide sévère à haut risque chirurgical.

L’implantation de cette valve a permis une quasi-disparition de la fuite tricuspidienne chez une majorité de patients, sans que de nombreux effets secondaires soient constatés.

Elle présente l’avantage, par rapport aux autres prothèses en développement, de pouvoir être implantée dans des anneaux très larges.

Néanmoins, nous devons garder à l’esprit que les patients inclus dans cette étude sont extrêmement sélectionnés, et d’autres critères anatomiques entrent en jeu dans la délivrabilité du système.

D’autres études sont en cours (TRAVEL II et TRINITY) afin de confirmer ces résultats avec la seconde génération de prothèse ; implantée cette fois ci par voie jugulaire percutanée. 

 

Toute l'actualité de PCR London Valves 2022

 

 

Cette couverture est proposée en collaboration avec le GACI

GACI