Méta-analyse DAPA-HF et EMPEROR-Reduced

Mis à jour le mercredi 16 septembre 2020
dans

Auteur :

Charles Fauvel
Rouen

Le lendemain de la présentation d’EMPEROR-Reduced au congrès ESC 2020, une méta-analyse combinant EMPEROR et DAPA-HF présentée en 2019 était publiée. Bien que ces 2 études démontrent l’intérêt des inhibiteurs du co-transporteur sodium-glucose 2 (ISGLT2) sur la réduction combinée de la mortalité cardiovasculaire et des hospitalisations pour IC, aucune d’elles n’avait assez de puissance pour démontrer un effet sur la mortalité toute cause ou pour caractériser l’effet de ses molécules sur des analyses en sous-groupes.

Le critère de jugement principal de cette méta-analyse était la mortalité toute cause. Parallèlement, les auteurs ont réalisé plusieurs analyses en sous-groupes sur un critère de jugement composite associant décès cardiovasculaire ou hospitalisation pour IC.

Cette méta-analyse a réuni 8474 patients avec une FEVG < 40% avec ou sans diabète. Les patients dans l’étude EMPEROR-Reduced avaient une FEVG plus basse (27% vs 31%), une concentration de NTproBNP plus élevée, un DFG plus bas et étaient plus souvent traités par sacubitril/valsartan (20% versus 11%).

Sur le critère de jugement principal, les SGLT2 permettaient une réduction de 13% de la mortalité toute cause (HR=0.87, IC95%[0.77-0.98], p=0.018), de 14% de la mortalité cardiovasculaire (HR=0.86, IC95%[0.76-0.98], p=0.027), de 26% du critère composite décès cardiovasculaire ou première hospitalisation pour IC, de 25% du critère composite décès cardiovasculaire ou récurrence d’hospitalisation pour IC, de 31% sur la réduction du risque d’hospitalisation pour 1er épisode d’insuffisance cardiaque (Figure 1). Il n’existait pas d’hétérogénéité pour les analyses en sous-groupes entre les 2 études.

Les 2 traitements diminuaient aussi le critère secondaire composite rénal (initiation de dialyse, transplantation rénale, baisse du DFG ≥ 50%) de 38%. L’effet sur la mortalité cardiovasculaire ou hospitalisation pour IC était constant sur l’analyse en sous-groupes incluant l’âge, le sexe, la présence ou non de diabète et celle d’insuffisance rénale chronique ou non. Néamoins, l’effet de ces traitements sur ce critère de jugement semblait moins prononcé en de classe fonctionnelle NYHA III-IV, chez ceux inclus en Europe et de race blanche.

Cette méta-analyse confirme l’intérêt des ISGLT2 chez les patients porteurs d’une IC à FEVG altérée en suggérant un effet sur la réduction de la mortalité toute cause, mortalité cardiovasculaire et réduction des effets secondaires rénaux.

 

Figure 1 : effets de la dapaglifozine et de l’empaglifozine sur le critère de jugements principal et secondaires

effets de la dapaglifozine et de l’empaglifozine sur le critère de jugements principal et secondaires

 

Référence bibliographique

SGLT2 inhibitors in patients with heart failure with reduced ejection fraction: a meta-analysis of the EMPEROR-Reduced and DAPA-HF trials. Zannad F. et al, The Lancet, August 2020, doi.org/10.1016/ S0140-6736(20)31824-9.

 

Ce contenu vous est proposé avec le soutien institutionnel de Boehringer Ingelheim

Boehringer Ingelheim - Lilly

 

La thématique insuffisance cardiaque reçoit le soutien de
Novartis