MOCA I : résistance microvasculaire dynamique pour évaluer l’obstruction microvasculaire

Mis à jour le mercredi 29 juillet 2020
dans
Thomas Levesque
Collège des Cardiologues en Formation

Thomas Levesque

Interne à Rouen
Membre du Collège des Cardiologues en Formation

 

CCF @ PCR e-Course 2020

D'après la présentation de la Hot line "Dynamic Microvascular Resistance for measuring MVO treatment (MOCA I)" par Felice Gragnano lors du PCR e-Course 2020. 

CoFITM System : un outil prometteur dans la prise en charge du no-reflow ?

Contexte

La revascularisation par angioplastie précoce a permis une réduction importante de la morbi-mortalité liée à l’infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI). Cependant, certains patients, pourtant revascularisés à temps, vont garder une morbi-mortalité importante et présenter des évènements cardiovasculaires majeurs dans les suites de l’infarctus.

Une des raisons est liée au phénomène d’obstruction microvasculaire ou no-reflow, qui correspond à une hypoperfusion tissulaire en dépit d’une recanalisation coronaire satisfaisante(1). Ce phénomène est complexe et multifactoriel. Il s’explique par la présence de lésions endothéliales, d’œdème tissulaire lié à l’ischémie, de possible emboles de thrombus dans la microcirculation, mais aussi de l’inflammation secondaire à la reperfusion. Plusieurs essais de traitements ont été proposés, mais aucun n’assure une efficacité optimale(2).

La référence pour le diagnostic de no-reflow est l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) au cours de laquelle, la zone d’hypoperfusion présente une absence de prise de contraste plus ou moins persistante.

La recherche d’un outil de diagnostic rapide et simple en salle de cathétérisme cardiaque, reste donc primordial dans l’amélioration de la prise en charge de l’infarctus du myocarde.

L’objectif de l’étude est d’évaluer la sécurité et la faisabilité du système Controlled Flow Infusion (CoFI™) de CorFlow dans le diagnostic et le traitement de l’obstruction microvasculaire.

Principe de l'étude/Méthodologie

L’essai MOCA 1 est un essai clinique multicentrique dont les résultats intermédiaires de phase 2 ont été présentés au PCR e-Course. Il s’agit de la première étude sur l’homme du système CoFI™, évaluant le diagnostic et traitement du no-reflow chez les patients en cours d’angioplastie primaire pour un STEMI.

Comme le montre la figure 1, le principe est basé sur la mesure des résistances vasculaires en aval de la lésion coronaire revascularisée. Pour cela, une occlusion au ballon est réalisée en regard du stent permettant la mesure des variations de pression pendant l’infusion d’une solution de Ringer. Ce système permettrait également l’administration et la bonne diffusion d’agents pharmacologiques directement au niveau des lésions microvasculaires avec un monitoring direct de l’efficacité.

Figure 1 : d'après la présentation de Felice Gragnano lors du PCR e-Course 2020.

Pour évaluer la sécurité, les événements indésirables étaient recueillis jusqu’à 30 jours après la procédure.

Et pour s’assurer de l’efficacité diagnostique, les résistances microvasculaires dynamiques mesurées par le système CoFI™ étaient comparées aux mesures de perfusion en IRM cardiaque à 3 jours de l’angioplastie.

Résultats principaux

La procédure diagnostique a pu être réalisée pour l’ensemble des 10 premiers patients avec STEMI et il n’a pas été retrouvé d’événement indésirable en lien avec le device à 30 jours post angioplastie.

Les mesures des résistances microvasculaires dynamiques sur ces 10 premiers patients sont corrélées de manière significative avec l’IRM cardiaque (figure 2).

Figure 2 : d'après la présentation de Felice Gragnano lors du PCR e-Course 2020.

Discussion

A noter qu’en raison de la pandémie COVID-19, seulement 10 cas ont pu être décris sur les 20 initialement attendus. Il est donc difficile de conclure sur ces résultats préliminaires, notamment sur la corrélation entre les résistances microvasculaires et le diagnostic de no-reflow.

Cependant, il s’agit de la première étude avec le système CoFI™ sur des patients STEMI et elle montre la faisabilité de la mesure en salle de cathétérisme sans complication.

Conclusion

L’étude MOCA 1 présentée lors du PCR e-Course est la première étude chez l’homme avec infarctus du myocarde de mesure de l’obstruction microvasculaire par le système CoFI™ de Corflow. L’étude porte sur un faible effectif de 10 patients, mais montre néanmoins une innocuité du device sur ces premières données ainsi que corrélation entre les mesures de résistance microvasculaire et le diagnostic de no-reflow.

Ces premiers résultats devront bien sûr être confirmés mais il s’agit d’un outil prometteur dans le diagnostic et la prise en charge de l’obstruction microvasculaire directement en salle de cathétérisme lors de l’infarctus du myocarde.

Références

  1. de Waha S, Patel MR, Granger CB, Ohman EM, Maehara A, Eitel I, et al. Relationship between microvascular obstruction and adverse events following primary percutaneous coronary intervention for ST-segment elevation myocardial infarction: an individual patient data pooled analysis from seven randomized trials. Eur Heart J. 14 déc 2017;38(47):3502‑10.
  2. Hamirani YS, Wong A, Kramer CM, Salerno M. Effect of Microvascular Obstruction and Intramyocardial Hemorrhage by CMR on LV Remodeling and Outcomes After Myocardial Infarction. JACC Cardiovasc Imaging. sept 2014;7(9):940‑52.

Voir la vidéo de la présentation  

Voir les diapositives de la présentation